Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Phare d’Yves Léveillé : guide fidèle du jazz canadien

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le pianiste et compositeur Yves Léveillé sort un nouvel album, son huitième sous l’étiquette Effendi, intitulé Phare. Un opus au tempérament plus agité qu’à l’habitude, mais toujours aussi empreint de sagesse, de poésie et d’inspiration.

Apprenez-en plus sur l’album Phare et sur Yves Léveillé en écoutant l’entrevue qu’il a accordée à l’animateur Stanley Péan.

Yves Léveillé s'entretient avec Stanley Péan
Yves Léveillé s'entretient avec Stanley Péan

Émission : Quand le jazz est là

Diffusion : Mai 2019

Animation : Stanley Péan

Audio

Pour paraphraser mon collègue et ami Stanley Péan, Yves Léveillé nous a habitués à des albums aux ambiances feutrées, teintées d’harmonies parfois insolites. En ce sens, Phare fait figure d’enfant plus agité que ce à quoi l’on s’attend de lui depuis quelques années d’enregistrements discographiques. Pas turbulent, seulement plus animé que la moyenne, voire un brin plus nerveux.

Rassurez-vous : c’est impeccable et surtout très accessible. Même quand le compositeur flirte avec l’atonalisme (La lune est dans sa bulle et quelques endroits ailleurs aussi), il reste humain, humble et attaché à la poésie du geste, la noblesse du son, l’authenticité des émotions. Et l’on a toujours droit à des moments élégiaques d’une beauté apaisante (Gestation).

Léveillé s’est adjoint une distribution tout étoile pour l’accompagner dans sa vision : Yannick Rieu au sax alto, Jacques Kuba Séguin à la trompette, Kevin Warren à la batterie, Guy Boisvert à la contrebasse.

Comme il le dit bien en entrevue, ce sont tous des musiciens très forts dans leur cheminement. Ils sont pleinement confiants en leurs moyens et ils sont capables ainsi de mieux s’abandonner dans l’univers d’un autre musicien et d’y apporter une contribution personnelle assurée tout en étant non intrusive.

Dans le paysage du jazz canadien, Yves Léveillé demeure une valeur sûre, un point de repère en qualité, un phare sur lequel on doit continuer de se guider, quoi.

À écouter également :

La webradio jazz Audacieux