Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une clairière de Jérôme Minière : documenter son époque

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

Seulement six mois séparent ce nouvel album de Jérôme Minière de son prédécesseur, La forêt numérique. C’est que le multi-instrumentiste avait plusieurs chansons en réserve de ses séances d’enregistrement de l’été 2018.

Sans être un minialbum, Une clairière, avec ses huit pièces – dont la version remixée d’un titre de La forêt numérique –, pourrait être considérée comme un compagnon de ce dernier, ou encore le deuxième volet d’un diptyque ayant comme thème « les rapports sociaux à l’ère du numérique ».

Jérôme Minière continue d’observer son époque, parfois avec sarcasme, parfois avec dureté, mais toujours avec une solide dose de lucidité et de pertinence. D’entrée de jeu, sur La vérité est une espèce menacée, il nous met en garde et affiche ses intentions : J’espère que je n’te fais pas la morale/tu sais je n’en sais pas plus que toi/J’espère que je ne te sape pas le moral/j’raconte juste ce que je vois.

Culture du jetable, futilité de la représentation sur les réseaux sociaux, l’ère du vide malgré l’abondance numérique; Minière poursuit son observation de « la forêt numérique » où se cache la « clairière » qui sauve de l’asphyxie. Sur Le beau vide, il se désole de la superficialité qui caractérise trop souvent la culture du web.
Ces temps-ci, j’ai remarqué/on n’écoute plus en entier/tout ce qui est raconté/alors à quoi bon continuer/de penser en entier

Musicalement un peu plus sombre que le précédent, ce nouvel album offre tout de même des moments lumineux comme l’émouvante Cascades. Les pièces ont été bricolées en collaboration avec l’artiste français Chevalrex (alias Rémy Poncet). L’électronique minimaliste et le spoken word qui caractérise le style de Minière sont bien présents, mais avec une légère tendance à l’exploration, notamment sur la pièce-fleuve La beauté qui, avec ses 9 minutes 25, est la plus longue de tout le répertoire de l’artiste.

Électropop

Des pièces à la musique et aux textes débridés, au son éclectique, bien trempé dans l'électronique. Dans cette pop rêveuse et dansante, les bidouilleurs sont rois et travaillent comme des orfèvres, pour le plus grand plaisir des mélomanes.

Grimes, Jérôme Minière, Christine and the Queens, Owen Pallett, Katerine, Arcade Fire, Suuns, Misteur Valaire, Thus Owls, Feu! Chatterton, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.