Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

« Les remarquables sillonnés » : la musique du film L’agression de Pirès, signée Charlebois

Par
Nathan LeLièvre

La nouvelle entrée dans la rubrique des Remarquables sillonnés d’ICI Musique est brève, mais il faut dire que notre curiosité entourant cette musique tombe plutôt à point. Il s’agit d’un petit 45 tours de deux pièces instrumentales composées en 1975 par Robert Charlebois pour le film L’agression, de Gérard Pirès. On le ressort au moment où le grand Charlebois s’apprête à célébrer ses 75 ans. Ce même monument de la chanson québécoise vient d’ailleurs tout juste de donner les premières représentations de son nouveau spectacle Robert en CharleboisScope, un concert rock de grande envergure accompagné d’une signature visuelle impressionnante. Bref, juin 2019 est un peu le mois de Charlebois!

Gérard Pirès aimait beaucoup la musique de Charlebois. C’est pourquoi il lui a demandé de composer la musique exprès pour le film. Selon Robert Charlebois, le réalisateur ne souhaitait pas une « musique télégraphiée », il ne voulait pas annoncer les scènes dramatiques. L’auteur-compositeur-interprète a composé cette musique qu’il décrit comme étant honky funk (percussive, avec des pianos légèrement désaccordés) « de l’intérieur », parce qu’en plus de la signature musicale, Robert Charlebois a aussi assuré le rôle du chef des motards dans L’agression, un rôle qui lui a d’ailleurs valu quelques scènes avec nulle autre que Catherine Deneuve.

Composer pour le cinéma et la scène, c’était le rêve premier de Robert Charlebois. Il faut savoir que lorsqu’il est entré à l’École nationale de théâtre, il aspirait à devenir illustrateur sonore. Il voulait travailler dans l’ombre. La vie en aura décidé autrement, faisant de lui d’abord un chanteur et un acteur. Il a tout de même réalisé son rêve initial à plusieurs reprises, notamment en composant la musique pour un court métrage nommé Rosemont et le film Lune de miel de Patrick Jamain. Ses musiques se trouvent aussi dans Jusqu’au cœur de Jean-Pierre Lefèbvre.

Ces deux pièces ont été enregistrées à Paris, à l’époque où Charlebois le créatif et le polyvalent chantait entre autres Claude Gauvreau et sa pièce Trop belle pour mourir, dont le son est relativement peu apparenté à la musique de L’agression. Cette musique a valu aussi à Robert Charlebois des félicitations de Léo Ferré, avec qui il était en tournée française à l’époque.

Que retient Charlebois de l’expérience de L’agression? « La complicité avec Pirès », nous répond-t-il. Nous, on retient une occasion de plus de célébrer l’œuvre multifacette d’un artiste légendaire. Bon anniversaire, Monsieur Charlebois!

Tellement funk

Le funk est une musique qui descend tout droit dans les hanches et qui fait bouger sans même qu'on en prenne conscience. Cette musique, ayant émergé dans les années 1960, invite sans aucun doute à la fête.

Pour nourrir votre soif d'amusement musical, nous avons préparé pour vous une liste d'écoute musicale composée de classiques et de musiques plus contemporaines aux saveurs funk. Toutes ces pièces proviennent de la superbe sélection présentée tous les vendredis à l'émission Tellement Courteau.

James Brown, Marvin Gaye, Choses sauvages, The Brooks, Deee-Lite, Boule Noire, Chic, Paul Cargnello, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.