Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Cristobal Cartel, de Valence : pop rétrofuturiste, chansons pastel

L'écoute est terminée

Par
Tony Tremblay

Il y a de ces artistes pleins de talents, peu connus, qui débarquent ces temps-ci avec des disques surprenants. La région de Québec est particulièrement bouillonnante. Dans la lignée d’artistes comme Simon Kearney nous arrive le jeune Vincent Dufour, alias Valence, avec Cristobal Cartel, un premier mini-album d’une pop soigneusement travaillée, singulière et un brin rétro kitsch, aux couleurs pastel, qui soutient une voix bellement vaporeuse et nonchalante. Voilà du bien bel ouvrage.

On sent que les chansons de Cristobal Cartel ont un ADN rock, Dufour étant l‘ex-chanteur du méconnu et excellent groupe post-punk Medora, maintenant disparu, dont les chansons pouvaient vaguement rappeler les années 80 en rock alternatif (Echo and The Bunnymen, China Crisis, The Blue Nile, par exemple). Les compositions de Valence ont une direction similaire, mais avec un son adouci, plus sensible, aux mélodies plus conviviales, agrémentées de synthés vintage, ce qui situe l’artiste de Québec dans un univers proche de celui d’un Félix Dyotte ou encore d’un Charles Robert.

Assurée par Dufour lui-même, la réalisation de Cristobal Cartel, un brin linéaire, est simple et mise sur des effets de réverbération qui accentuent l’impression d’heureuse rêverie qui se dégage des chansons de ce mini-album. Valence est polyvalent et semble savoir vraiment où il s’en va et ce qu’il recherche dans ses chansons d’une pop à la fois audacieuse dans son esthétique et relativement conservatrice dans son approche.

Malgré le fait que nous aurions vraiment apprécié une proposition plus substantielle, il n’en demeure pas moins que Cristobal Cartel est un disque qui se démarque dans le paysage musical actuel. Valence a un fort talent, à découvrir sans faute, et à surveiller pour les années à venir.

Cristobal Cartel (indépendant), de Valence, paraît le 31 mai 2019.

Vous aimerez également :

Le milieu musical : difficile pour la santé mentale

Tellement funk, la nouvelle webradio d’Alexandre Courteau