Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

C’qui nous reste du Texas : le retour de Bernard Adamus

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

En août 2017, Bernard Adamus a annulé une série de spectacles et s’est retiré de la vie publique pour aller voir ailleurs. Quand la marmite déborde et que les démons gagnent du terrain, retourner à l’essentiel est parfois le remède le plus efficace. Le chanteur a mis de côté la guitare et a roulé sur les routes américaines pour trouver, on lui souhaite, de la sérénité. Le chansonnier est de retour avec C’qui nous reste du Texas, son quatrième album.

Si vous aimez et suivez Bernard Adamus depuis Brun, paru il y a 10 ans, vous avez sans doute appuyé sur Écouter dès votre arrivée ici, sans poser de questions. Les admirateurs de Bernard Adamus sont nombreux (plus de 50 000 personnes le suivent sur Facebook), fidèles et passionnés. Il faut voir Adamus en spectacle pour comprendre l’ampleur de cette passion. Donc, si vous connaissez l’œuvre passée de l’artiste, vous aurez remarqué à l’écoute de Chipotle, le premier titre, qu’Adamus ne s’est pas soudainement mis à faire du heavy métal durant son silence radio. C’qui nous reste du Texas baigne à nouveau (et surtout) dans le folk, le bluegrass et un peu le country.

C’qui nous reste du Texas, mes trois pièces favorites :

  • Fuck you mon amour
  • L’erreur
  • Casa

L’artiste d’origine polonaise s’entoure depuis le début de sa carrière de musiciens chevronnés qui apportent une touche unique à ses musiques. Sur Sorel Soviet So What, l’album précédent, nous avions eu droit à une intro quasi jazz fusion pour la pièce Cadeau de Grec. Cette fois, c’est sur L’erreur que le jazz s’invite chez Bernard Adamus sous les notes et les instruments savamment joués par Alain Bourgeois (batterie), Alexis Dumais (piano), Simon Pagé (contrebasse) et Benjamin Deschamps (saxophone).

C’est beau, émouvant même, quand la clarinette basse de Guillaume Bourque (l’homme derrière les mélancoliques et magnifiques lignes de clarinette sur l’album Fleur du duo Saratoga) vient nous enlacer tendrement dans Fuck you mon amour. L’un des morceaux les plus déchirants de ce nouvel album.

Éric Villeneuve, qui avait réalisé les trois premiers disques, n’est pas de la partie (sauf pour jouer des percussions sur Le bleu pis l’vert), et c’est plutôt au musicien Tonio Morin-Vargas que l’on a confié la réalisation. Difficile de dire si ce changement s’entend. Chose certaine, Adamus ne réinvente pas ici la roue. Aucune chanson ne s’impose autant que des succès comme Cauchemar de course ou Entre ici pis chez vous, mais ces 10 nouveaux titres se mêleront aisément aux plus anciens lors des futurs spectacles.

Bernard Adamus sait composer des chansons, il n’y a aucun doute. Il nous le prouve depuis le début de sa carrière et c’est encore le cas. Il a cette manière bien à lui d’écrire des textes longs où sa poésie franche, sans détour, peut paraître aussi personnelle qu’insaisissable. Il a aussi une façon singulière, à la limite du slam, de nous les déclamer.

L’inimitable (même si certain ont tenté de le copier) « chansonneur » Adamus nous revient. Espérons qu’il a retrouvé le goût à la vie de tournée. Qu’il a pris le temps de fouiller suffisamment son âme pour faire jaillir de sa vie de rockeur la plus belle part de l’ange.

« Quand viendra l’temps d’la dernière confesse / J’pourrai pas toute dire / Va falloir j’me taise / S’a couleur des jours / Le goût des pommes / L’allure du ciel / Qu’l’Enfer m’pardonne » Extrait de la pièce Casa

Bernard Adamus en tournée :

25 et 26 mai : Café culturel de la Chasse-galerie, Lavaltrie
27 juin et 6 juillet : Festival en chanson de Petite-Vallée
29 juin : La Ripaille, Repentigny
27 et 28 septembre : Auberge festive Sea Shack, Saint-Anne-des-Monts

Pour toutes les dates de spectacle, visitez le site web de Bernard Adamus.


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez nos webradios : 

Folk actuel

Du folk contemporain mur à mur, voilà ce qui vous attend ici. De la guitare et des voix portées par des rythmes festifs ou encore des ballades mélancoliques : une sélection de folk actuel, bien attachée aux racines nord-américaines du genre.

Richard Séguin, Chloé Sainte-Marie, Tire le coyote, Chantal Archambault, Fred Pellerin, Les sœurs Boulay, Alexandre Belliard, Laurence Hélie, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Virée country-folk

Une grande fête intergénérationnelle de « folkeux », dans laquelle Michel Rivard prend des shooters avec Les sœurs Boulay, Éric Goulet fait un duel de banjos avec Lisa LeBlanc, et Stephen Faulkner fait rire tout le monde avec ses histoires.

Également dans cette webradio : Bernard Adamus, Laurence Hélie, Richard Séguin, Patrice Michaud, Véronique Labbé, Chantal Archambault, Francis Cabrel, Tire le coyote, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.