Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Village fantôme de Sergio Ouellet, le poète cowboy

L'écoute est terminée

Vous avez peut-être entendu sa pièce La rue de mon enfance à la radio. Sergio Ouellet a lancé un microalbum comprenant cette douce chanson nostalgique en 2017. Il est de retour pour présenter son premier album complet, Village fantôme.

Diplômé de l’École nationale de la chanson de Granby en 2015, Sergio Ouellet donne dans la country pop bien équilibrée. L’amour et la simplicité du quotidien se dégagent des textes des neuf pièces de l’album réalisé par Shampouing, le fidèle guitariste de Tire le Coyote. Celui-ci a d’ailleurs fourni ses services de conseiller artistique pour la création de Village fantôme.

Un bref aperçu de la musique de Sergio Ouellet:

L’album s’ouvre avec Arroser la brûlure, qui raconte l’histoire d’un amour impossible sur un air triste et joyeux à la fois.

Même si on voudrait faire autrement
Même si y’a des éclairs quand on est amant
On voudrait que ça dure
Mais on est juste pas de la même nature

S’enchaînent la ballade Mes démons et la typiquement country Village fantômes sur laquelle la pedal steel guitar est utilisée dans les règles de l’art. En écoutant Les oies, on se dit que les fans de Paul Daraîche pourraient l’apprécier. Un peu plus loin, Trop longtemps, avec son air entraînant, nous rappelle sans détour que « Nice guys finish last ».

L’album se clôt avec la jolie Au nord de rien.

J’ai roulé au nord de rien
200 miles avant le prochain plein
Monter jusqu’à toundra
Pour voir si t’étais là

Certes, le chanteur de Québec marche dans des sentiers maintes fois battus, mais parfois, on a juste envie de cette chaleur qui émane de la musique country folk et pop sans fla-fla qui vient d’ici.

Le lancement de Village fantôme aura lieu le 8 mai prochain au Maelstrom Saint-Roch, à Québec.

Vous aimerez également :

Le retour du country (qui n'était jamais vraiment parti)

La web radio Cowboy solitaire