Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Steve Haines and the Third Floor Orchestra : pas loin de Joni Mitchell et ravissant en diable!

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Steve Haines and the Third Floor Orchestra est un album difficile à classer. Jazz? Non, pas vraiment, exception faite de quelques solos improvisés de Chad Eby et Joey Calderazzo. Pop? Peut-être, ici et là. Folk? Idem. Une fusion des genres? On brûle. Mais, ce qui est certain, c’est que c’est très beau.

Imaginez Joni Mitchell en moins harmoniquement aventureuse et avec une voix (Becca Stevens, superbe) plus aérienne, voilà à quelle incontournable référence me ramène chaque écoute de Steve Haines and the Third Floor Orchestra. C’est dire que, de prime abord, ça pique la curiosité.

Mais n’est pas Joni qui veut. Steve Haines et Becca Stevens (présente sur toutes les pièces sauf une) réussissent-ils là où d’autres se cassent les dents? Oui, à leur façon.

Il y a d’abord la voix de Becca. Souple, juste, légère, sans insignifiance et efficacement communicatrice. La jeune dame a une formation classique (en guitare) et jazz (chant), impeccable donc. La pose de voix, la projection, l’expression des émotions, la justesse, tout y est, comme il se doit avec ce genre de parcours académique.

Mais le résultat ne serait peut-être pas aussi significatif s’il n’y avait les orchestrations moelleuses, agréablement chaleureuses de Steve Haines, qui a convié un grand orchestre (cordes, cuivres, bois, etc.) à la fête.

Un critique américain a comparé l’orchestre assemblé par Haines à ceux de Mantovani ou de Percy Faith. Non, non, non. Haines est plus raffiné, plus sophistiqué, parfois aussi plus audacieux harmoniquement. Un peu ampoulé à l’occasion, mais pas kitch pour deux sous (ce que sont, savoureusement cela dit, Mantovani et les autres du même acabit).

En ce qui me concerne, Steve Haines et son orchestre du troisième étage n’offrent peut-être pas une contribution originale à la création d’aujourd’hui, mais ils savent nous concocter une heure de musique diablement ravissante!