Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Isabelle Faust et les concertos pour violon de Bach : muscles et légèreté

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

La violoniste Isabelle Faust et l’Académie de musique ancienne de Berlin forment une alliance de choc pour jouer les Concertos pour violon de Bach. L’album récemment sorti est excitant à écouter. En voici un compte-rendu.

On a voulu cette interprétation impeccablement authentique : cordes en boyaux, vibrato réduit au minimum, gestes et rythmes vifs et secs.

Cela dit, Faust et les académiciens, malgré la légèreté imprimée à leur lecture de ces œuvres, ne franchissent jamais la limite de l’exubérance frénétique.

Faust attaque ses phrases comme une danseuse sur ses pointes, mais cette ballerine de l’archet n’est pas chenue. Il y a du muscle sur cette ossature musicale.

Le programme se décline sur deux albums, ce qui signifie qu’aux concertos, l’on ajoute l’une des Suites pour orchestre, la célèbre BWV 1067, avec sa fameuse Badinerie, d’habitude jouée à la flûte, mais ici taquinée par Faust elle-même. On trouve également une Sonate en trio (BWV 527), puis quelques courtes Sinfonias où le violon a un rôle de soliste important.

Il y a des dizaines d’enregistrements des Concertos pour violon de Bach. Cette version n’est certainement pas à dédaigner si vous êtes à la recherche de la première (ou n’importe quelle xième!) à intégrer à votre collection.

Vous aimerez également :

La webradio Bach

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!