Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notre-Dame de la vie intérieure, de CRABE : prières punk

L'écoute est terminée

Par
Tony Tremblay

Ça fait 10 ans que le duo de choc montréalais CRABE nous sert son art-punk-rock syncopé, dynamique et iconoclaste. CRABE est surtout reconnu pour l’exubérance musicale bruitiste de ses performances scéniques, et c’est un petit peu ce qu’on retrouve sur son septième album, Notre-Dame de la vie intérieure, un ensemble de courts morceaux explosifs comme des prières surréalistes païennes, pour se libérer de l’aliénation contemporaine.

Avec la réputation de CRABE, on se serait attendu à un album de pur chaos punk-rock, de défoulement partant dans tous les sens. Au contraire, ce Notre-Dame de la vie intérieure est un album précisément ordonné, méticuleusement mis en place, avec des morceaux construits progressivement, changements rythmiques à l’avenant, expérimentant avec diverses textures sonores (réverbération de tuyauterie, ce qui semble être un piano préparé), oscillant entre pop déconstruite, mélodies accrocheuses mais distendues et rock stoner.

Si ces chansons semblent s’en aller dans toutes les directions (merci aux textes volontairement abscons), chacune sait assurément où elle s’en va et ça n’altère en rien l’intérêt de l’écoute, merci à la réalisation simple et limpide. Ça rocke, ça décape et ça arrache tout, avec une énergie du tonnerre de Dieu.

Vous vous demandez comment vous injecter une bonne dose d’énergie punk-rock? Priez que CRABE ait la solution pour vous. Décapant.

Notre-Dame de la vie intérieure (Pantoum Records), de CRABE, paraîtra le 3 mai 2019.

Vous aimerez également :

Entrevue : Laurence Nerbonne se présente « sans filtre » à L'effet Pogonat