Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

L’orientalisme bleu de Samuel Bonnet

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le guitariste montréalais Samuel Bonnet vient de sortir Oriental Blue, un rare album jazz présentant un format duo composé d’une guitare et d’un saxophone.

Si vous supposez qu’Oriental Blue évoque une rencontre entre le jazz (blue, pour la note bleue) et l’Orient, vous êtes perspicaces.

Samuel Bonnet est Montréalais, mais il a voyagé avant de s’enraciner dans la métropole (comme tant d’autres, me direz-vous!). Il est né à Haïfa, en Israël, et a grandi à Paris, où il a étudié la guitare aussi bien classique que jazz.

On sent bien, d’ailleurs, ce toucher raffiné et délicat du guitariste classique. Oriental Blue a quelque chose d’européen dans cette sonorité épurée des instruments, ces lignes mélodiques claires appuyées et même renforcées par des improvisations économes qui évitent d’alourdir inutilement la trame thématique, tel un funambule sur un mince et fragile fil tendu.

Mathias Wallerand est de toute évidence un compagnon de jeu idéal. Lui et Samuel partagent manifestement les mêmes valeurs musicales. Le lyrisme sobre du saxophone de Wallerand dessine un contrepoint bienfaisant aux commentaires souples et agiles de Bonnet.

À écouter également :

La webradio Arabica