Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Mélisande McNabney : le clavecin bien inspiré

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

La claveciniste Mélisande McNabney, une étoile montante de la relève musicale d’ici, sort un premier album sous étiquette Atma classique, Inspirations, qui rend hommage à l’art de la transcription. D’Anglebert, Forqueray et Rameau sont à l’honneur, avec des transcriptions réalisées par eux-mêmes, ou par Mélisande, en leur honneur.

Les pièces de D’Anglebert (musicien talentueux pourtant atteint d’un fort strabisme, et qui joua dans l’orchestre de Lully chez Louis XIV) sont des transcriptions de pièces pour luth. Leur sonorité d’ensemble est aérée, telles les notes pointées produites par l’ancêtre de la guitare.

De Forqueray (fils d’un autre musicien bien connu de son temps, ce qui fait qu’il est parfois difficile de déterminer qui a écrit quoi!), nous entendons de belles œuvres à l’origine pour viole de gambe. La différence avec D’Anglebert est remarquable : les lignes sont ici bien plus soutenues, créant un écrin riche et ample qu’il est difficile d’exprimer au clavecin (instrument à notes pincées, et non frottées, comme la viole). Pourtant, et c’est là l’évidente réussite du transcripteur, la partition permet à la claveciniste de créer l’illusion de textures fluides, continues et même legato. Chapeau à Mélisande pour rendre avec tant de perfection et d’apparente aisance cette expression technique très exigeante.

De Rameau, Mélisande a repris des extraits d’opéras, qu’elle a transcrits elle-même. Souvent fougueux, l’énergie et la vivacité de l’interprète leur donne un souffle de vie stimulant.

Vous aimerez également :

Dans l’atelier du claveciniste français Christophe Rousset, émission animée par Frédéric Trudel

Mélisande McNabney

Mélisande McNabney n’a certainement aucune ressemblance physique avec Obélix, mais sur le plan symbolique, il est permis de lier les deux. Comme l’imposant Gaulois, elle semble être tombée dans une sorte de potion magique étant petite! En effet, elle fait partie de l’une des plus grandes familles de musiciens du Canada, les Lagacé. Petite fille de Mireille et Bernard Lagacé, fille d’Isolde Lagacé et Douglas McNabney, elle a baigné toute sa vie dans la musique, ce qui s’entend.

En 2015, elle a remporté le 3e prix du Concours international Musica Antiqua de Bruges, en Belgique. Un doctorat de McGill en 2017 a fini de paver la voie de cette jeune artiste qui nous assure une belle relève nationale au clavecin!

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!