Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
10 chansons pour fêter Pétula Clark : la Britannique devenue chanteuse française a 85 ans

Date de publication

13 nov. 2017

par Nathan LeLièvre

Elle a connu son apogée dans les années 60, en même temps que les rythmes du yé yé. Sa voix singulière, tantôt cristalline, tantôt veloutée a marqué bien des générations. Pétula Clark, qui nous a donné la célèbre chanson Dans l’temps (Downtown), peut se targuer d’avoir vendu plus de 80 millions d’albums au cours de sa carrière. Célébration en 10 titres d’une artiste prolifique et de son œuvre qui perdure!

Toute jeune, Pétula Clark a commencé sa carrière en divertissant les militaires, tant à la radio qu’en concert. Dès l’âge de 9 ans et jusqu’à la fin de la guerre, elle aurait offert plus de 200 prestations. C’est en 1949, à l’âge de 16 ou 17 ans, qu’elle a endisqué une toute première chanson : Music, music, music.

Ce serait un défi de trouver quelqu’un qui n’a jamais entendu fredonner ne serait-ce que les deux premières notes de Dans l’temps (Downtown). Cette chanson a été le premier succès mondial de Pétula Clark, composé par le Britannique Tony Hatch, inspiré d’une visite à New York. Hatch comptait l’offrir aux Drifters. Pétula l’a plutôt enregistré en 1964 et a fait un tabac en anglais, en français, en italien et en allemand.

L’année précédente, le groupe The Shadows avait lancé le tube Dance On. Petula n’a pas traduit et enregistré la chanson immédiatement, puisqu'elle ressemblait un peu trop à Downtown, explique-t-elle. Je me sens bien auprès de toi n’a pas manqué pour autant de devenir un succès mondial. Voici Pétula Clark, qui l’interprète avec Michèle Richard et Pierre Lalonde à l’émission Jeunesse oblige, au moment où Downtown est connu de tous.

La génération qui a grandi en écoutant les bonnes sœurs de Rock ‘n nonne fredonner I Will Follow Him sera peut-être étonnée d’apprendre que ce n’est pas le titre original de la chanson. Elle le sera peut-être davantage de découvrir que ce n’est nulle autre que Pétula Clark qui a d’abord chanté Chariot.

Dans les années 1960, Pétula a cumulé des dizaines de succès sur les palmarès. Parmi ceux-ci : le Ya ya twist, une traduction du succès R 'n' B de Lee Dorsey, rapidement devenu un classique sur les pistes de danse, à l’heure où le twist fasait sensation.

Ça ne se verrait pratiquement jamais de nos jours : deux artistes qui enregistrent et lancent le même tube en même temps. C’est peut-être une leçon apprise de ce qui s’est passé avec Marin (Sailor). Anne Shelton et Pétula Clark l’ont toutes deux lancée en janvier 1961. Dès le départ, il était clair que Pétula allait détrôner sa consœur : la version d’Anne Shelton s’est d’abord classée au 27e rang du palmarès des 50 chansons britanniques les plus populaires, pour se hisser jusqu’au 10e. Celle de Pétula a entamé sa course au 18e rang pour se rendre jusqu’au sommet.

Pétula Clark a déjà raconté en entrevue qu’un Serge Gainsbourg très nerveux avait renversé une bière dans un piano à leur première rencontre. Ça n’a guère empêché la magie d’opérer entre les deux. Gainsbourg a signé plusieurs textes pour la grande dame britannique, dont Les incorruptibles, Ô Ô Sherriff et La gadoue.

Pétula Clark est aussi un nom très connu des univers du théâtre musical et du cinéma; elle est passée par le West End, Broadway et le grand écran. Elle a aussi chanté au cinéma, sur la trame sonore du film La comtesse de Hong Kong de Charlie Chaplin. Même si la chanteuse était peu convaincue, C'est ma chanson (This is My Song) a fini par vendre 500 000 exemplaires. On a même modifié la composition de son album subséquent pour l’y inclure.

Quand Claude Wolff — attaché de presse pour les Disques Vogue — a proposé à Pétula Clark de chanter en français, elle a d’abord refusé. Il a toutefois été assez convaincant : elle a non seulement accepté, mais elle l’a épousé. Puis, dès le début des années 60, Pétula a été classée « chanteuse française » dans l’esprit du public et a pu jouir d’une notoriété semblable à celle d’Édith Piaf. Pétula Clark rigole donc un peu dans Que fais-tu là Pétula? Elle s’imagine qu’un de ses ancêtres lui reproche de l’avoir trahi en épousant un Français, qui l’a, qui plus est, fait chanter dans sa langue.

La langue de Molière joue encore aujourd’hui un rôle important dans la carrière de Pétula Clark, qui s’échelonne sur 70 ans. Elle est récemment revenue au Québec; elle y est profondément attachée, depuis sa prestation à la Comédie-Canadienne dans les années 1960. Cette fois, elle est venue rencontrer des auteurs-compositeurs d’ici en vue d’un prochain album et d’une tournée dans la province en 2018. Tout ça, pas plus tard que deux ans après son dernier album anglais, sur lequel se retrouve notamment Sacrifice My Heart. Contrairement au titre d’un de ses succès d’antan, elle n’est clairement pas finie, la belle histoire…

2016

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.