Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Elvis : le roi est mort? Vive le roi!
Par
Stanley Péan

Date de publication

17 août 2017

Genre

J’avais 11 ans, mais je m’en souviens comme si c’était hier, même si je n’appartiens pas à la génération d’ados qui ont reçu ou donné leurs premiers baisers au son de Love Me Tender. Le 16 août 1977, Elvis Aaron Presley a été retrouvé inanimé dans la salle de bains de son immense demeure, Graceland, à Memphis. Le roi du rock’n’roll aurait succombé à une arythmie cardiaque causée par un abus de médicaments. Il avait tout juste 42 ans.

Pour commémorer cette disparition, Quand le jazz est là lui consacre une émission spéciale, qui met à contribution ma collègue Ariane Cipriani :

Elvis Presley
Quand le jazz est là - spéciale Elvis Presley

Animation : Stanley Péan

Audio

Elvis et le jazz? L’association peut sembler incongrue, je sais, d’autant plus que l’émergence du King et de la musique qu’il a contribué à faire connaître dans les années 50 coïncide avec une certaine désaffection du grand public pour le jazz, dont certains styles sont désormais jugés trop cérébraux, pas assez dansants. Dérivé du rhythm’n’blues et du country, le rock’n’roll d’Elvis Presley et de ses contemporains s’impose pour une nouvelle génération, les baby-boomers, comme trame sonore de la fin de l’enfance et de la transition vers l’âge adulte.

Tout antagonique qu’ait pu paraître le rapport entre le rock d’Elvis et le hard bop d’Art Blakey et ses Jazz Messengers, le cool jazz de Chet Baker ou même le swing classique de Louis Armstrong, la réconciliation entre ces genres a eu lieu depuis fort longtemps, facilitée sans doute par les racines communes de ces musiques typiquement américaines. Si bien qu’à l’émission, nous honorons la mémoire du King avec des reprises de quelques-uns de ses grands succès par des artistes de jazz d’hier et d’aujourd’hui.

Par exemple, le tandem formé par la chanteuse Amy McConnell et le trompettiste William Sperandei s’est approprié avec brio Suspicious Minds; la chanteuse Dee Daniels a fait sienne la fameuse Love Me Tender; le populaire trompettiste Chris Botti et son invité, le chanteur Paul Buchanan, se sont amusés à fusionner Are You Lonesome Tonight? et la splénétique Flamenco Sketches, de Miles Davis, et la diva croate Vesna Pisarović et le pianiste Cyrus Chesnut ont chacun de leur côté consacré un album complet aux chansons popularisées par Elvis.

En plus des quelques rares incursions du King dans le répertoire standard (Blue Moon), le blues louisianais (Trouble) ou la bossa-nova (Almost in Love), nous écoutons des relectures d’airs napolitains qu’Elvis n’avait pas hésité à adopter et/ou à adapter, comme O Sole Mio (It’s Now or Never) ou Torna a Surriento (Surrender). Comme lors de précédentes émissions hommage, cette éclectique sélection musicale est agrémentée d’un portrait biographique esquissé pour vous avec brio par la sémillante Ariane Cipriani.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.