Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Un mot pour vous dire merci... et au revoir!
Par
Mario F. Paquet

Date de publication

04 juil. 2017

Genre

C’est à l’adolescence que j’ai choisi mon métier. Je voulais devenir, comme on disait à l’époque, « annonceur de radio ». À 19 ans, j’obtenais mon premier poste à temps plein à CKRB, en Beauce. Toutefois, mon rêve, c’était déjà d’entrer à Radio-Canada. Oui, j’ai rêvé de travailler dans la grande tour du boulevard René-Lévesque à Montréal, où, en 1984, j’avais passé une première audition pour un poste en Saskatchewan. J’ai obtenu l’emploi et les années que je l’ai occupé ont été déterminantes dans l’apprentissage de mon métier.

Puis, en 1987, j’ai décidé de tout quitter et de venir m’installer à Montréal. Je me rapprochais de la grande tour… Je suis finalement arrivé à l’étage convoité, le 14e, celui des émissions musicales, après un détour de quelques années à Radio-Canada International (RCI).

Je rêvais de travailler à Radio-Canada, parce que j’étais un enfant du FM! Parce que c’est cette radio qui m’a formé, qui m’a ouvert tant d’horizons musicaux et intellectuels. J’aimais la musique, j’aimais la beauté des voix, la beauté et la qualité de la langue, l’incroyable richesse et la variété des contenus. Tout ça m’était donné, à moi, un petit gars de la Beauce issu d’un milieu très modeste.

Dans mon métier, j’ai voulu être un passeur, j’ai voulu vous redonner, à vous, auditrices et auditeurs, un peu de ce que j’avais reçu de cette radio. Pendant toute ma carrière, j’ai senti que j’avais une dette envers le service public et c’est encore et toujours un immense sentiment de reconnaissance qui m’habite.

Je me suis toujours senti privilégié d’être au micro. Privilégié aussi d’avoir pu naviguer à travers 12 siècles d’un répertoire musical si riche et si vaste. J’ai simplement essayé de vous donner le goût d’écouter. Quoi qu’on en dise, la musique nous dépasse, elle demeure un mystère. Une même œuvre est accueillie différemment par chacun. Chaque écoute est unique et subjective, chacun y mettant son cœur, son intelligence et son propre bagage.

Merci, chers auditrices et auditeurs, d’avoir été là, présentes et présents, à l’écoute. Je vous l’avoue sincèrement, je suis chaque fois émerveillé par la qualité de votre écoute, touché par votre sensibilité dans vos lettres et courriels. Pour évoquer ce lien entre la personne qui parle et celle qui écoute, j’aime bien ce qu’écrivait le théologien et philosophe Jean-Yves Leloup : « La parole est la rencontre d’une bouche et d’une oreille, l’oreille qui écoute peut être plus fine que la bouche qui parle, elle peut entendre des choses plus intelligentes que celles qui sont dites. » Cette citation m’a guidé et appelle en tout cas à l’humilité…

Dans cet élan de reconnaissance, je place très haut sur ma liste les musiciennes et musiciens pour qui j’ai une admiration sans bornes, sans oublier les réalisatrices, réalisateurs, techniciennes, techniciens, adjointes et recherchistes avec qui j’ai travaillé pendant plus de trois décennies.

J’ai encore bien du mal à parler de « retraite ». Je préfère dire que je serai plutôt « en retrait » de la mêlée. J’entends pour la suite demeurer bien présent dans notre milieu musical comme conférencier et animateur à la pige. Ce n’est donc qu’un au revoir… À toutes et à tous, simplement MERCI et à la prochaine!

Également sur notre site : Au revoir Mario F. Paquet : écoutez notre émission hommage

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.