Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Marina Thibeault, Révélation en classique : bilan d’une année de grandes récoltes
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

03 mai 2017

Genre

C’est déjà le moment de dire au revoir à nos Révélations 2016-2017 et d’accueillir les nouvelles recrues. En passant, le dévoilement aura lieu le 10 mai et une émission spéciale 100 % Révélations sera présentée sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ le 20 mai à 20 h.

Mais revenons à notre Révélation actuelle, Marina Thibeault, qui a connu une année faste. Avant qu’elle lègue son titre de Révélation au suivant, nous lui avons demandé de dresser le bilan de son passage chez nous, et, pourquoi pas, de nous parler de ses projets.

Il s’en est passé des choses depuis le 18 mai 2016, date à laquelle tu as été nommée Révélation Radio-Canada. Qu’est-ce que tes nouvelles expériences t’ont appris sur ton métier et le milieu de la musique?

D’en profiter au max! Ç’a été l’une de mes années les plus chargées, et elle a passé tellement vite! J'ai souvent essayé de m’arrêter pour savourer tout ce qui m’arrivait musicalement.

Cela dit, je me suis rendu compte que j’apprécie plus que je ne le croyais le processus de création artistique – des pas de bébés jusqu’à la réalisation. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ç’a été une année de grandes récoltes!

Quels ont été les moments marquants de ta dernière année? Raconte-nous.

Je dirais d’abord les séances d’enregistrement de mon premier disque. On m’avait prévenue que ça pouvait être un moment ardu, car il faut s’entendre jouer (pour certains, c’est comme d’entendre sa voix enregistrée!), reprendre souvent, écouter toutes les pistes (un long processus), sans parler du montage…

Cette année, je suis allée quelques fois à Londres travailler avec David Takeno, grâce au soutien de la Fondation Sylva-Gelber. Ma première visite était juste avant l’enregistrement. Or, sans même lui avoir dit pour quel évènement je me préparais, David m’a dit : Est-ce que tu te prépares pour un enregistrement? J’imagine que mon jeu était un peu restreint, aseptisé, car je pensais trop au micro proche de moi et je ne voulais pas faire d’erreurs.

Il m’a donc conseillé d’aborder le projet comme un concert. D’être généreuse avec mon son, mes couleurs, d’exagérer mes intentions musicales comme dans une grande salle de concert; et de me dire que la chose la plus rassurante, c’était de pouvoir reprendre les passages que je voulais améliorer. Vu comme ça, l’enregistrement a été une vraie lune de miel! Il faut dire que j’avais aussi une équipe de rêve – Guylaine Picard et Dominic Beaudoin – qui m’a mise à l’aise grâce à sa douceur exceptionnelle.

Mais la cerise sur le gâteau, ç’a été de collaborer avec la grande Marie-Nicole Lemieux! Elle a non seulement l’une des voix les plus divines, mais également une personnalité généreuse et chaleureuse.

Zwei Gesänge, op. 91, II. Geistliches Wiegenlied (Brahms)

Être Révélation Radio-Canada, ça veut dire quoi, finalement?

Pour moi, ç’a été de faire partie d’une famille de musiciens que j’admire. Au départ, j’avais l’impression que ce n’était qu’une vitrine qui n’allait durer qu’un an. Je me rends compte que c’est plus que ça : en fait, c’est un sceau que nous portons tous avec fierté, tout au long de notre carrière.

Je ne m’attendais pas à autant d’attention du public et des médias, et ç’a certainement aidé à démocratiser mon instrument, l’alto, qui gagnait à être découvert en tant qu’instrument solo.

Aurais-tu des conseils à offrir aux prochaines Révélations?

J’aurais adoré collaborer avec Laurence, ILAM et Simon! Cela dit, je suis toujours heureuse de travailler avec les anciennes Révélations Radio-Canada classiques (Valérie Milot, Kerson Leong, Stéphane Tétreault et Charles Richard-Hamelin). Je souhaite aux prochaines Révélations de mélanger les styles musicaux et, surtout, de faire sortir le classique de sa bulle hermétique.

Si cette semaine, tu pouvais t’inviter dans l’émission de ton choix à Radio-Canada, à laquelle irais-tu sans hésiter et pourquoi? (On ne sait jamais, peut-être que l’invitation viendra après la publication de cet article!)

J’aimerais discuter avec Marie-Louise Arsenault à Plus on est de fou, plus on lit, Pénélope McQuade aux Échangistes et avec Marina Orsini, pour lui parler de mon « premier bébé », mon album, et également de la conciliation travail artistique et grossesse. Et pourquoi pas de discuter de mes projets, dont celui sur la diversité culturelle en musique classique (voir le dernier paragraphe du billet)!

De quoi aura l’air ta prochaine année?

Très occupée! En août, j’aurai l’honneur de faire mes débuts au Domaine Forget en tant que chambriste, et comme soliste avec l’Orchestre métropolitain en février 2018. J’aurai le plaisir de jouer trois concertos avec trois orchestres différents, et d’interpréter des récitals pour alto seul et pour alto et piano, dont un programme concocté d’œuvres de compositrices d’ici et d’ailleurs, qui seront incluses sur mon prochain album.

Un autre de mes projets est de jouer dans des centres de femmes, tel que SOS Grossesse. Je souhaite être plus engagée socialement et injecter plus de diversité dans la musique classique, en intégrant plus de genres musicaux, mais aussi en faisant place aux minorités ethniques et aux différentes identités sexuelles. J'étudierai ce sujet lors de mon doctorat, qui débutera en septembre prochain à l’Université McGill sous la supervision d’André Roy. En ce moment, je collabore avec le compositeur afro-américain Jeffrey Mumford, pour la création d’un concerto pour alto et orchestre, projet qui fait l’objet de discussions avec l’Orchestre philharmonique de Los Angeles.

Avant de partir, je souhaite remercier les équipes des Révélations Radio-Canada et d’ICI musique pour mon année en or! J’ai très hâte de découvrir qui seront les prochaines à passer l’année avec vous!

Consultez également les bilans de Simon Denizart, d'ILAM et de Laurence Nerbonne.

Vous aimerez également : la webradio de Marina Thibeault

Si vous vous attendiez à découvrir une nouvelle webradio classique, vous serez surpris! La Révélation Radio-Canada en musique classique a plutôt choisi de nous faire découvrir les albums sur son tourne-disque lorsqu'elle prend une pause de son alto.

Vous y entendrez, entre autres : les Beatles, Philippe B, Léo Ferré, Salomé Leclerc, Klô Pelgag, Norah Jones, Pierre Lapointe, Bob Marley et Fontarabie.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.