Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Mars et avril aux Carnets d'Alain Lefèvre
Par
Marc-André Doran

Date de publication

26 avr. 2017

Genre

Émissions diffusées en février (les dimanches, de 10h à 12h) :
Écoutez nos émissions en rattrapage. 

5 mars 2017 – Portrait de Monique Haas
Alain Lefèvre nous présente un portrait de la grande pianiste française Monique Haas (1909-1987) qui a laissé des enregistrements inestimables des œuvres complètes de Claude Debussy et de Maurice Ravel. Au programme : les deux concertos pour piano de Maurice Ravel, la Sonate no 62 de Joseph Haydn, les Fantasiestück, op. 12 de Robert Schumann et quelques préludes de Claude Debussy.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?
Abonnez-vous à notre infolettre classique!

12 mars – Grandes œuvres et grands interprètes
S’il n’existe pas de versions parfaites ou définitives, il existe pour Alain Lefèvre des versions idéales, des grandes réussites. En voici quelques-unes! Au programme : la Symphonie no 4 de Robert Schumann (Wilhelm Furtwängler : direction), les 24 Préludes op. 28 de Frédéric Chopin (Claudio Arrau : piano), le Quatuor « des quintes », op 76 n2 de Joseph Haydn (Quartetto Italiano). En complément, de la musique vocale polyphonique de la Renaissance avec le chœur du Studio de musique ancienne de Montréal.

19 mars – Grand projet Beethoven
Comme Bach et Mozart, Ludwig van Beethoven est un symbole du génie musical. Il se démarque par l’universalité de sa musique et par cet héroïsme qui le poussa à poursuivre son chemin comme compositeur en dépit d’une absurde surdité qui aurait pu le détourner de la musique. Alain Lefèvre propose un survol des plus grandes œuvres de Beethoven, aussi bien dans le domaine de la symphonie que des concertos, des sonates pour piano, sonates pour piano et violon et sonates pour piano et violoncelle. Ouvertures, lieder, œuvres chorales et autres pièces moins connues viendront agrémenter le tout, dans des versions de référence! Au programme : la Symphonie n8 (Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano : direction), le Quatuor n11 « Serioso » (Quartetto Italiano), le Concerto pour piano et orchestre n5 « Empereur » (Arturo Benedetti-Michelangeli, piano et Carlo Maria Giulin  : direction). En complément : Arturo Benedetti-Michelangeli interprète Chidren’s Corner de Debussy.

26 mars – Schubert, Haydn, Wagner et Telemann
Pour Alain Lefèvre, la version Benjamin Britten (piano) et Mstislav Rostropovich (violoncelle) de la Sonate « Arpeggione » est fascinante dans la mesure où comme compositeur, Benjamin Britten, au piano, arrive à faire comprendre le sens et le poids de chaque accord écrit par Franz Schubert. On associe rarement le chef Wilhelm Furtwängler, champion de la musique romantique et post-romantique, à celle plus classique de Haydn ou Mozart. Pourtant, il donne une version étonnante, vive et très spontanée, de la Symphonie n88 de Joseph Haydn. Alain Lefèvre partage avec nous sa fascination pour les enregistrements des œuvres de Richard Wagner que Glenn Gould réalisa à la fin de sa vie, comme chef d’orchestre et pianiste. L’émission se termine avec une Ouverture de Darmstadt, pour 3 hautbois et cordes de Georg Philipp Telemann (orchestre de chambre de Cologne, Helmut Müller-Brühl : direction).

Émissions diffusées en mars (les dimanches, de 10h à 12h) :

2 avril – Deux suites pour violoncelle de Bach et série « Portraits de grandes pianistes » : Maria Joao Pires
Alain Lefèvre aime particulièrement les suites pour violoncelle seul de Bach dans la version sobre et dynamique du violoncelliste catalan Lluis Claret. Il nous présente ensuite un portrait de la grande pianiste d’origine portugaise Maria Joao Pires. Au programme : avec Lluis Claret, les Suites pour violoncelle nos 1 et 2 de Jean-Sébastien Bach; avec Maria Joao Pires, la Suite anglaise n3 de Bach, le Concerto pour piano n14 de Wolfgang Amadeus Mozart et, avec le concours du pianiste Hüseyin Sermet, la Fantaisie pour piano à quatre mains, D. 940 de Franz Schubert.

9 avril – Les sept dernières paroles du Christ en croix
Au cours des dernières saisons, Alain Lefèvre nous a fait entendre la version pour quatuor à cordes puis la version pour voix et instruments du grand cycle de Joseph Haydn, Les sept paroles du Christ sur la croix. Cette année, Alain Lefèvre retourne aux origines symphoniques de l’œuvre, en nous la présentant, jouée par l’orchestre du Concert des Nations, dirigé par son chef Jordi Savall. En complément, la violoncelliste Thérèse Ryan et la pianiste Francine Chabot interprètent, à leur instrument, quelques-unes des mélodies les plus célèbres de Gabriel Fauré. Également, le regretté Jean Boyer touche l’orgue historique Boizard (1714) de l’église de Saint-Michel-en-Thiérache dans la Suite du 2ton de Louis-Nicolas Clérambault.

16 avril – Pour un matin de Pâques
Alain Lefèvre propose un programme varié pour un matin de fête, un matin de tranquillité et de plaisirs partagés. Au programme : le Concerto pour harpe en si bémol et l’Entrée de la reine de Saba de George Frideric Handel (Maxine Eilander : harpe et l’orchestre baroque Tafelmusik de Toronto), un choix de Romances sans paroles de Felix Mendelssohn (Murray Perahia : piano), le Divertimento pour 4 cors, flûte, hautbois, basson et cordes K. 131 de Wolfgang Amadeus Mozart (Orchestre de Cleveland, George Szell : direction), des extrait de la Symphonie pour orgue n5 de Charles-Marie Widor (Simon Preston: orgue) et la Cantate n4 (pour Pâques) de Jean-Sébastien Bach (Petits chanteurs de Saint-Thomas de Leipzig, Hans-Joachim Rotzsch : direction).

23 avril – Grand projet Beethoven
Comme Bach et Mozart, Ludwig van Beethoven est un symbole du génie musical. Il se démarque par l’universalité de sa musique et par cet héroïsme qui le poussa à poursuivre son chemin comme compositeur en dépit d’une absurde surdité qui aurait pu le détourner de la musique. Alain Lefèvre propose un survol des plus grandes œuvres de Beethoven, aussi bien dans le domaine de la symphonie que des concertos, des sonates pour piano, sonates pour piano et violon et sonates pour piano et violoncelle. Ouvertures, lieder, œuvres chorales et autres pièces moins connues viendront agrémenter le tout, dans des versions de référence! Au programme : la Sonate pour piano n30 (Louis Lortie), la Symphonie pour orchestre, chœur et solistes n9 (Orchestre de Cleveland, George Szell : direction). En complément, de Johannes Brahms, cinq mélodies pour voix et piano adaptées et interprétées au cor et au piano (Martin Hackleman : cor et Jane Coop : piano) et des extraits de la Sérénade n1 pour petit ensemble (Nonette tchèque).

30 avril – Portrait de Carl Philipp Emanuel Bach, portrait du chef canadien Charles Olivieri-Munroe et André Mathieu joué par Jean-Michel Dubé
Le compositeur Carl Philipp Emanuel Bach compte beaucoup pour Alain Lefèvre; Mozart n’a-t-il pas déclaré un jour : « Il est le père, nous sommes les enfants. » Sa musique inaugure la période classique et elle préfigure parfois même celle du romantisme musical. Le disque de l’Academy of Ancient Music de Londres (sous la direction d’Andrew Manze) consacré aux symphonies de Carl Philip Emanuel est l’un des préférés d’Alain Lefèvre. Alain nous parle également de son enthousiasme pour le chef d’orchestre canadien Charles Olivieri-Munroe (œuvres de Josef Suk et Antonin Dvorak) et il est particulièrement ému par le fait que le jeune pianiste Jean-Michel Dubé interprète des pages d’André Mathieu. En complément, Alexis Weissenberg joue au piano une transcription du Prélude, fugue et variation op. 18 de César Franck.

Vous pouvez consulter également :

Janvier et février aux Carnets d'Alain Lefèvre

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.