Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Denis Villeneuve nous donne envie de science-fiction : 25 trames sonores qui font rêver
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

01 févr. 2017

Genre

Le grand concert Montréal symphonique du 19 août 2017 fait une place à la musique du film Arrival de Denis Villeneuve, un chef-d'œuvre de la science-fiction moderne. Quand on sait que le Québécois réalise aussi la suite de Blade Runner et la prochaine version de la saga Dune, nous avons soudainement des envies de science-fiction! Comblons donc nos désirs en voyageant dans des galaxies lointaines grâce à 25 des meilleures musiques issues de films de science-fiction.

Découvrez nos webradios consacrées aux musiques de film :

Classiques du cinéma

Cinéma épique

Voici nos choix (dans aucun ordre particulier). Quels sont les vôtres?

Dune (1984) par Toto

Tant qu’à faire, la première adaptation du chef-d’œuvre de Frank Herbert, réalisée par David Lynch, est un incontournable, dans les circonstances. La musique était surprenante : un mélange de couleurs synthétisées et de grand orchestre. Composée par le groupe Toto (oui ceux-là même des chansons rock Africa et Rosanna!)

Close Encounters of the Third Kind (1977) par John Williams

L’air de cinq notes qui servait de moyen de communication entre les extra-terrestres et les humains est devenu tellement célèbre qu’il a été repris par Yves P. Pelletier de Rock et Belles Oreilles pour caractériser son personnage d’extra-terrestre rigolo.

Fahrenheit 451 (1966) par Bernard Herrmann

Des pompiers qui brûlent des livres. La vision angoissante d’un monde à venir construit sur l’ignorance collective demeure un monument de la littérature de science-fiction. L’adaptation de François Truffaut est magistrale, et la musique de Herrmann, envoûtante.

Back to the Future (1985) par Alan Silvestri

Les voyages dans le temps de Marty McFly, et ses innombrables difficultés à revenir à son époque, n’auraient jamais été aussi excitants sans la fabuleuse musique de Silvestri, et son thème enlevant.

Star Trek II : The Wrath of Khan (1982) par James Horner

Horner a été considéré comme l’héritier de John Williams pendant les années 1980. La musique du deuxième volet cinématographique de l’équipe de l’Enterprise prouve que c’est en partie vrai. Orchestrations somptueuses, mélodies amples et grandioses, tout y est. Plusieurs autres films de la série Star Trek auraient pu figurer sur cette liste tellement ils ont inspiré les compositeurs qui y ont été associés.

Arrival (2016) par Johann Johannsson

Denis Villeneuve a trouvé en Johannsson son âme sœur musicale, un peu comme Spielberg avec Williams ou Tim Burton avec Danny Elfman.

2001 : Odyssée de l’espace (1968) par divers compositeurs

LA trame sonore qui a fait découvrir au monde entier des chefs-d’œuvre classiques comme Also sprach Zarathustra de Richard Strauss ou Lux aeterna de György Ligeti.

E.T. (1982) par John Williams

L’histoire est maintenant connue : le réalisateur Steven Spielberg aimait tellement la musique (trop longue) que John Williams avait écrite pour la scène finale du film qu’il a tout simplement refilmé la scène au complet pour qu’elle s’accorde avec la partition. Romantisme pur.

Saga Star Wars (de 1977 à aujourd’hui) par John Williams

Une évidence. Cela dit, les connaisseurs vous diront que, comme pour les films, la trilogie d’origine est la plus inspirée, avec une préférence pour l’Épisode V : l’empire contre-attaque! Mais bon, l’Ouverture, elle, demeure toujours la même, et toujours aussi jouissive!

Les trois premiers films de la série Alien (1979; 1986; 1992) par Jerry Goldsmith, James Horner et Elliot Goldenthal

Il faut les mettre tous les trois, il n’y a pas d’autre option. Trois bijoux très différents les uns des autres. L’atonalisme de Goldsmith dans le premier fait place au gigantisme et à la frénésie orchestrale du deuxième (Aliens : le retour) et le troisième se situe quelque part entre les deux avec des pages grandement inspirées.

Blade Runner (1982) par Vangelis

Tout électronique, la musique de Blade Runner demeure aujourd’hui l’un des rares exemples du genre à avoir bien vieilli. Que fera Johann Johannsson pour le Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve? Nous attendons avec impatience.

Mad Max Fury Road (2015) par Junkie XL

Le DJ Tom Holkenborg, alias Junkie XL, livre la marchandise! Un mélange éclatant de rythmes puissants et d’orchestre symphonique olympien. Une véritable symphonie chorale somptueusement barbare.

Tron (1982) et Tron Legacy (2010) par Wendy Carlos et Daft Punk

C’est un duo indispensable. Le Tron de 1982 était une audace aussi bien visuelle que sonore, avec la musique électronique teintée de mélancolie et de classicisme de Wendy Carlos. Le Tron Legacy de 2010 est une fusion excitante de l’électro dance du groupe Daft Punk et un orchestre symphonique qui évoque la musique d’Aaron Copland.

Krull (1983) par James Horner

Vous ne me croirez peut-être pas si vous avez eu vent des rumeurs (confirmées) qu’il s’agit là de l’un des plus mauvais films de science-fiction de l’histoire. Mauvais acteurs, mauvais effets spéciaux, mauvais scénario, c’est vraiment terrible. Mais, la musique… Wow! De la grandiloquence carrément savoureuse et du Horner à son meilleur.

Matrix (1999) par Don Davis

Le motif de cuivres qui se répondent en écho et les cordes frénétiques : des sonorités qui évoquent à tout jamais les pictogrammes numériques verts fluo qui s’écoulent sur un écran d’ordinateur.

Stargate (1994) par David Arnold

Une idée géniale : et si les dieux égyptiens avaient en réalité été des extra-terrestres venus dominer les humains dans des vaisseaux en forme de pyramide? La musique de David Arnold est de la magie pure : on voyage loin dans le temps et dans les étoiles. Superbe.

Intersellar (2014) par Hans Zimmer

L’immensité de l’espace symbolisé par un orgue à tuyaux. Il fallait y penser. Zimmer l’a fait, nous donnant ainsi une musique carrément sublime.

Predator (1987) par Alan Silvestri

Oui, ce film mettant en vedette Arnold Schwarzenegger dans le rôle d’un paramilitaire qui reste seul survivant de son équipe après une rencontre avec un extra-terrestre chasseur d’humains possède l’une des meilleures musiques. Un mélange étonnant de percussions, de symphonie et de rythmes syncopés, parfois décalés. Très fort. Jugez-en par vous-même.

Planet of the Apes (1968) par Jerry Goldsmith

Jerry Goldsmith est un compositeur qui demeure méconnu dans le grand public. Pourtant, sa capacité à mélanger musiques savantes et sonorités exotiques en fait peut-être le Morricone états-unien. Sa Planète des singes est un bijou de musique percussive moderne.

Inception (2010) par Hans Zimmer

Une mélodie principale évoquant à la fois la mémoire d’un amour perdu et l’avancée irrémédiable d’un destin terrible. Zimmer est ici une sorte de sorcier sonore.

Batman : The Dark Knight (2008) par James Newton Howard

La musique ténébreuse qui nous reste en tête après plus de deux heures de confrontation épique entre un effarant Joker psychopathe (magistral Heath Ledger, dans son dernier rôle – snif) et un Chevalier noir toujours aussi torturé et envahi par ses propres démons.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.