Chargement en cours

avec
avec
10 musiciens noirs marquants au Québec
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

31 janv. 2017

En ce mois de février consacré à l’histoire de Noirs, voici un clin d’œil à 10 Québécois qui marquent ou qui ont marqué notre culture musicale par leur présence et leur talent. Bien entendu, il y en a beaucoup plus. La discussion s’amorce ici : quels noms ajouteriez-vous?

Oscar Peterson : Un petit gars de Saint-Henri qui devient une icône du jazz mondial, ça ne s’oublie pas :

Oliver Jones : Un autre petit gars de Saint-Henri, voisin du premier devenu son idole, qui a suivi ses traces et qui continue d’enrichir notre culture depuis des décennies :

Marie-Josée Lord : Soprano aussi à l’aise sur les scènes d’opéra que dans des concerts plus intimes aux couleurs de musique populaire et latine, elle a une voix puissante qui s’adapte remarquablement bien à toutes sortes de situations et de styles :

Georges Thurston (Boule Noire) : Icône de la musique disco-soul apparue dans les années 1970 et devenue animateur de radio apprécié, cet homme, qui a connu une jeunesse aux nombreux trimbalements dans de dizaines de foyers d’accueil, a su gagner le cœur de ses compatriotes par sa sincérité et son charme. Aimes-tu la vie, comme moi? a été un fulgurant succès en 1976, offrant un disque d'or à son auteur. En 1995 cette chanson reçut le Prix Classique de la SOCAN pour avoir été diffusée plus de 25 000 fois à la radio. Georges tripait sur la vie et nous invitait à l'aimer, comme lui. Il est mort trop jeune, en 2007.

Gregory Charles : Un petit prodige qui, incidemment, est devenu l’animateur d’une émission consacrée à de jeunes virtuoses. Classique, jazz, chanson, blues, comédie musicale, etc. Y a-t-il un style qu’il ne peut exercer?

Louis Kevin Celestin (Kaytranada) : Un jeune homme qui concocte ses paysages sonores électros et éblouissants d’originalité dans le sous-sol de ses parents, à Montréal-Nord. Il est tellement bon qu’il a remporté le convoité prix Polaris en 2016 pour son album 99.9% :

Karim Ouellet : Natif de Dakar, mais ayant grandi à Québec, il a un talent pur pour marier de manière accrocheuse des textes inspirés, des rythmes aguichants et des mélodies séduisantes :

Ilam : Notre Révélation Radio-Canada en musique du monde est un fier Montréalais, qui manie l’afro-pop avec une inspiration remarquable, tout en y adjoignant des influences de blues, de folk et de reggae :

Régine Chassagne : La Montréalaise grâce à qui les frères Butler se sont installés dans la métropole, ont fondé un groupe nommé Arcade Fire, et ont propulsé Montréal au sommet mondial des villes musicales cool :

Élage Diouf : Un musicien qui a apporté des couleurs sénégalaises dans l’identité musicale québécoise, en plus de devenir l’un des responsables du succès du spectacle Delirium du Cirque du Soleil, en y réalisant (et en y interprétant) la musique :