Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Les origines de The Wall, le stade olympique et un incident disgracieux
Par
François Lemay

Date de publication

10 mars 2017

Genre

En mars prochain, l’Opéra de Montréal présentera l’opéra Another Brick in the Wall à l’occasion des célébrations entourant le 375e anniversaire de la ville. Génial! Mais pourquoi cette œuvre en particulier et qu’est-ce qui la lie à Montréal?

Un simple crachat. Littéralement.

Le contexte? Le 6 juillet 1977, Pink Floyd est au stade olympique, à Montréal, pour sa tournée In the Flesh afin de présenter les chansons issues de l’album Animals, paru en janvier de la même année. Le groupe est au sommet de sa popularité à la suite du succès de ses deux albums précédents, Whish You Were Here, paru en 1975, et The Dark Side of the Moon, sorti en 1973. Terminées les tournées dans des salles d’environ 20 000 places! Pour vous donner une idée, le groupe avait joué au défunt Autostade lors de son précédent passage à Montréal, en 1975.

Cette fois, Pink Floyd remplit des salles beaucoup plus grandes. Cela génère énormément de pression sur les membres du groupe, qui doivent composer avec des spectateurs qui ne se déplacent plus seulement pour entendre la musique et voir un spectacle lumineux, mais bien pour assister à un événement pour le simple plaisir d’y être. Les membres du groupe, Roger Waters en particulier, ont de la difficulté à gérer émotivement ce genre de foule qui, en grande partie, n’écoute plus vraiment la musique, mais semble plutôt intéressée à boire de la bière et à faire exploser des pétards.

Cela nous mène à ce soir de juillet 1977 où est présenté le dernier spectacle de la tournée. Plus de 78 000 personnes sont présentes au stade, ce qui constitue toujours le record du plus grand nombre de spectateurs pour un concert au stade olympique. L’ambiance est bizarre et tendue, selon des gens qui sont présents, et le groupe est fatigué.

Le premier incident se produit lors de la chanson Pigs on the Wing (Part I). Des membres de l'auditoire font exploser des pétards, ce qui force Roger Waters à arrêter la pièce afin d’engueuler les spectateurs assez vulgairement.

Toutefois, l’incident qui nous intéresse vraiment se produit lors de la dernière pièce de la première partie, Pigs (Three Different Ones). Vers la fin de la pièce, Roger Waters, qui est vraiment exaspéré, pointe un spectateur du doigt en lui demandant de s’avancer vers la scène. Le jeune homme, s’imaginant qu’il sera invité à monter rejoindre ses idoles, s’approche jusqu’au bord de la scène. Et c’est là que Waters disjoncte et lui crache en plein visage (Avancez la vidéo à 4:26 pour entendre Waters s'adresser au spectateur).

Évidemment, Waters n’est pas fier de son comportement et c’est après ce concert qu’il se met à imaginer l’idée de construire un mur entre l'auditoire et le groupe. Cela le mènera à s’interroger sur les murs derrière lesquels les individus se cachent, enfermés dans leurs propres névroses. Et c’est la genèse de The Wall, issu de ce spectacle donné le mercredi 6 juillet 1977, à Montréal.

Quelques jours après le spectacle, le journaliste Luc Benoit était de passage à la radio de Radio-Canada afin de raconter son expérience. Voici, pour terminer, un extrait de cet entretien tiré des archives de Radio-Canada.

Un billet de Sylvia L'Écuyer.
Pink Floyd au stade olympique

Extrait de l'émission Culbute diffusée le 13 juillet 1977.

Audio

Vous aimerez aussi :

Le concours Another Brick In The Wall - l'opéra et gagnez des billets pour la première!
Montréal : 60 ans de concerts rock en 11 artiste
Another Brick In The Wall à l’Opéra de Montréal
Julien Bilodeau et Dominic Champagne à propos de l'opéra Another Brick In the Wall

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.