Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
SMCQ : 50 ans au cœur de la modernité
Par
Frédéric Trudel

Date de publication

03 févr. 2017

Genre

La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) célèbre cette saison son 50e anniversaire et ICI Musique entend bien être de la fête. Dans les prochaines semaines, soyez à l’affût, nous vous présenterons plusieurs réalisations et événements en lien avec cet anniversaire, sur notre site et sur nos ondes. Mais d’abord, la SMCQ, qu’est-ce que c’est au juste? Petit portrait…

La SMCQ est partie prenante de notre histoire moderne et est une institution essentielle à notre culture musicale. Depuis un demi-siècle, elle contribue sans relâche à promouvoir la musique de notre temps et à faire connaître les compositeurs actuels d’ici et d’ailleurs. Si les noms de Xenakis, Vivier, Boulez, Garant, Ligeti, Tremblay, Varèse, Stockhausen, Schafer, Messiaen, Gougeon, Berio, Boudreau, Kagel, Rea ou Sokolovic nous sont aujourd’hui quelque peu familiers, c’est en partie parce qu’une poignée de bâtisseurs a fondé, il y a 50 ans, la toute première organisation au Canada à se consacrer entièrement à la diffusion de la musique contemporaine.

Écoutez le premier enregistrement sur le vif de l’ensemble de la SMCQ, réalisé par le Service international de Radio-Canada, le 23 août 1967, en direct du Pavillon du Canada, à l’Exposition universelle et internationale de Montréal. Ce concert est présenté entre autres par Henri Bergeron. Jean Laurendeau (clarinette), Liliane Garnier (violon), Gilles Manny (piano) et Louis-Philippe Pelletier (piano) interprètent des œuvres de Serge Garant, d’Igor Stravinski, de Jean Papineau-Couture, d’Olivier Messiaen, d’Otto Joachim et d’Anton Webern.

Serge Garant dirige l'ensemble de la SMCQ en 1976, à la télévision de Radio-Canada
Concert de l'ensemble de la SMCQ, 23 août 1967, Pavillon du Canada (Expo 67)

Production : Service International de Radio-Canada, animation : Henri Bergeron

Audio

Le Québec qui voit naître la SMCQ, au milieu des années 60, est une société en mouvement accéléré. Sur les plans social, économique, culturel et identitaire, « la belle province » connaît des bouleversements et une effervescence sans précédent. Depuis la mort de Maurice Duplessis, en 1959, et l’élection du gouvernement libéral de Jean Lesage l’année suivante, le Québec émerge de la « grande noirceur » et se met au diapason de la modernité.

À l’initiative de Wilfrid Pelletier, alors directeur du Service de la musique au ministère des Affaires culturelles du Québec, et par l’entremise de Pierre Mercure, la SMCQ est fondée en 1966 par Jean-Papineau Couture, Maryvonne Kendergi, Serge Garant et Hugh Davidson. Sa création est en quelque sorte l’aboutissement d’une série de courageuses initiatives remontant au milieu des années 50, dans ce Québec d’alors, imperméable aux grands courants musicaux de son temps. Des tout premiers concerts organisés en 1954 par les jeunes compositeurs Serge Garant, Gilles Tremblay et François Morel à la Semaine internationale de musique actuelle de Montréal, mise sur pied par Pierre Mercure en 1961, en passant par l’incontournable série d’émissions radiophoniques Festivals européens (1956-1963) de Maryvonne Kendergi, à Radio-Canada, c’est un laborieux parcours que celui de l’éveil musical contemporain au Québec. La naissance de la SMCQ apparaît alors nécessaire et providentielle pour la continuité de cette aventure.

Au cours des cinq décennies qui vont suivre, trois compositeurs assureront la direction artistique de la SMCQ, Serge Garant (1966-1986), Gilles Tremblay (1986-1988) et Walter Boudreau (depuis 1988). Chacun à leur manière, bon an, mal an, ils vont maintenir et transmettre la mission et les objectifs de la SMCQ.

Au fil des saisons, la SMCQ a joué près de 2500 oeuvres. Elle en a commandées plus de 125, en majorité de compositeurs canadiens, et on évalue à près de 650 le nombre de ses créations (mondiales ou canadiennes). Plusieurs réalisations ont jalonné son existence, mentionnons les tournées européennes des années 72-73, le concert à la mémoire de Claude Vivier en avril 1984, le concert inaugural de la salle Pierre-Mercure en 1992, la fameuse Symphonie du millénaire, qui a rassemblé plus de 40 000 personnes à l’oratoire Saint-Joseph, au printemps 2000, le Festival biennal Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui, depuis 2003, s’impose comme l’un des plus grands événements de musique contemporaine en Amérique du Nord, et enfin la Série Hommage, par laquelle le public québécois a pu découvrir, ces dernières années, la richesse de son patrimoine musical contemporain et la beauté des œuvres de Claude Vivier, de Gilles Tremblay, d’Ana Sokolovic, de Denis Gougeon et de John Rea.

Longue vie à la SMCQ!

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?
Abonnez-vous à notre infolettre classique!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.