Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Et c'est reparti!
Par
Stanley Péan

Date de publication

16 janv. 2017

Genre

J’ai été absent, je l’avoue: j’ai négligé ce blogue pendant plusieurs semaines et j’ai pris congé de la radio depuis le début de l’année. Mais me revoici frais et dispos, prêt à reprendre clavier et micro en ce troisième lundi de 2016. Et je vous promets une programmation tout aussi variée et stimulante que possible.

D’abord, je m’en voudrais de ne pas remercier mon collègue François Lemay qui a tenu la barre de Quand le jazz est là depuis quinze jours. Je sais pour avoir lu vos courriels que vous avez apprécié ses propositions musicales et son animation, et c’est tant mieux. De retour aux commandes de l’émission, ma réalisatrice Marie-Claude Senécal et moi-même avons opté aujourd’hui pour une sélection en hommage au tromboniste et chanteur Jack Teagarden, au compositeur et parolier Sammy Cahn et à l’auteur-compositeur-interprète Harry Nilsson, tous trois décédés un 15 janvier (respectivement en 1964, 1993 et 1994). Et puis parce qu’en ce lendemain de l’anniversaire du Révérend Martin Luther King c’est jour férié pour nos voisins de la plupart des états américains à l’occasion du Martin Luther King Day, nous soulignerons en musique l’héritage de celui qui a rêvé d’une utopique harmonie entre ces concitoyens de toutes origines.

Voici d'ailleurs le saxophoniste John Coltrane et son élégiaque morceau « Alabama », composé en réaction à l'attentat meurtrier à la bombe perpétré par le Ku Klux Klan à Birmingham en Alabama, deux semaines après le fameux discours prononcé par Martin Luther King au Lincoln Memorial, à Washington le 28 août 1963.

Toujours sensibles aux anniversaires, nous nous sommes laissés inspirer par ceux du chanteur britannique Paul Young, de sa compatriote et contemporaine Annie Lennox, du crooner québécois Fernand Robidoux, de la diva Eartha Kitt et même du comédien James Earl Jones qui tombent tous mardi. Mais l’essentiel de cette émission sera consacré au chanteur jazz soul Billy Stewart, disparu prématurément. le 17 janvier 1970. Mercredi, le comédien et chanteur Danny Kaye, l’auteur-compositeur David Ruffin, le rocker Glenn Frey (The Eagles) et le pianiste Horace Parlan seront à l’honneur. Mais connaissant mon amour de la littérature, vous ne vous étonnerez pas que je lève mon chapeau à l’écrivain britannique Rudyard Kipling et à sa consoeur Patricia Highsmith.

Jeudi, pour le retour de notre survol hebdomadaire de l’actualité, nous reprendrons la bonne vieille habitude de marquer d’un X rouge les concerts à surveiller dans les prochains jours, dans les principales boîtes de nuit et salles de spectacle du pays. Nous partagerons aussi avec vous quelques découvertes, dont l’hommage de la chanteuse nééerlandaise Ilse Huizinga à l’écrivaine et militante pour les droits civiques Maya Angelou (Here’s To Maya Angelou, Challenge) et la nouveauté du trio réunissant le guitariste Gary Schwartz, le saxophoniste Alexandre Côté et le batteur Jim Doxas.

Enfin, comme de coutume, nous terminerons la semaine avec un vendredi moelleux en compagnie de la chanteuse Etta James, du saxophoniste Gerry Mulligan et, surtout, du batteur Jimmy Cobb, dernier survivant des séances du légendaire album Kind of Blue et maître absolu des percussions qui a eu le bonheur d’accompagner les plus grands créateurs du jazz depuis six décennies.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.