Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Palmarès de l’année 1967 : de La Manic à Penny Lane
Par
François Marchesseault

Date de publication

05 janv. 2017

« En 67, tout était beau, c’était l'année d'l'amour, c’était l'année d'l'Expo » chantera Beau Dommage huit ans plus tard. En regardant ce qui se faisait et émergeait en musique en 1967, difficile de ne pas donner raison au légendaire groupe québécois.

Voici quelques-unes des chansons qui tournaient à la radio en 1967.

Bien sûr, impossible de faire abstraction de l’exposition universelle. Marc Gélinas compose trois pièces pour l’événement. En juillet, sa chanson La Ronde se hisse au sommet des palmarès. C’est lui (avec Donald Lautrec) qui est également derrière l’immense succès de l’année, Que Dieu protège notre amour, interprété par Thérèse Deroy.

La Manic, de Georges Dor, passe une bonne partie de l’année dans les palmarès.

Pierre Lalonde arrive avec sa mythique chanson Donne-moi ta bouche.

Nino Ferrer, lui, fait résonner son Téléfon dans toutes les radios.

Gilbert Bécaud chante que L’important c’est la rose et Johnny Farago, que T’aurais pas dû mourir si jeune, alors que Ginette Reno reste plus de 25 semaines sur le palmarès avec La dernière valse.

Certains artistes brillent avec plus d’un titre. C’est le cas de Salvatore Adamo et ses pièces Notre roman et Inch’Allah. Petula Clark avec C’est ma chanson et Tout le monde veut aller au ciel.

C’est aussi le cas pour comme Dany Aubé, qui connaît le succès avec Une fleur sauvage et son inoubliable ver d’oreille Ma casquette.

C’est en 67 que Frank et sa fille Nancy Sinatra font un succès de l’immortelle Somethin’ Stupid, que son compositeur, C. Carson Parks, et sa femme, Gaile Foot, ont enregistrée un an plus tôt.

Une multitude de chansons et d’albums qui traverseront le temps arrivent cette année-là : Light My Fire, du groupe The Doors, Respect, d’Aretha Franklin, Ruby Tuesday, de la formation The Rolling Stone, I’m a Believer, de The Monkeys, et For What It’s Worth, de Buffalo Springfield.

À toi que je pense, sans doute le plus grand succès du groupe Les Sultans, trône plus de cinq semaines au numéro 1 du palmarès.

En février de cette même année, les Beatles font paraître un « double face A » sur lequel on trouve d’autres pièces immortelles : Strawberry Fields Forever et Penny Lane.

Oui, en 67, tout était beau…


Écoutez nos webradios :

Les succès les plus importants des chansonniers et poètes de cette décennie foisonnante. Le puissant vent du yéyé a presque tout balayé sur son passage, mais les chansons sélectionnées ici ont résisté à cette mode passagère et ont intensément marqué le paysage musical. On a d'ailleurs gardé une profonde affection pour ces artistes qui composaient un répertoire original.

Gilles Vigneault, Claude Gauthier, Pauline Julien, Robert Charlebois, Isabelle Pierre, Danielle Odera, Jacques Michelle, Monique Leyrac, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Le rock organique pré-1980 ou le pendant rebelle du style yéyé. Mauvais garçons et mauvaises filles challengent avec vigueur, tout en demeurant très polis, la bourgeoisie bien-pensante de l'époque. Cela donne des titres mordants, comme Crache ton venin, de Téléphone.

Aut'chose, Capitaine Nô, Dick Rivers et Les Chats Sauvages, Louise Forestier, Les Gants noirs, Les Jérolas, Octobre, ainsi que Rock Failair et son orchestre de p'tits milliardaires, entre autres.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.