Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
La saison du Metropolitan Opera 2016-2017 est là!
Par
Sylvia L'Écuyer

Date de publication

09 déc. 2016

Genre

Pour le Met et pour Radio-Canada/CBC, c'est la 80e saison de radiodiffusion. Voilà une tradition qui nous est très chère et qui s’est même enrichie au fil des années.

Depuis le début des webdiffusions le samedi, on a accès au livret de l’opéra en langue originale et à sa traduction française, ainsi qu’aux photos des productions, et on discute en direct avec des auditeurs passionnés d’un bout à l’autre du pays. La programmation est maintenant offerte sur la page de l’émission Place à l'opéra et vous êtes invités à nous proposer des questions pour notre jeu-questionnaire chaque semaine!

Mes coups de cœur? Il y en aura un de présenté dès cette semaine, le 10 et 11 décembre, soit L’amour de loin, de Kaija Saariaho, mis en scène par Robert Lepage. Il s’agit de la deuxième coproduction de l’Opéra de Québec et du Met. Avec un texte français et inspiré de l’amour courtois de l’époque des troubadours, cette œuvre est d’une grande poésie et d’une grande richesse harmonique et orchestrale.

Robert Lepage, en exclusivité sur Première PLUS
L'amour de loin mis en scène par Robert Lepage

L'opéra L'amour de loin de Kaija Saariaho mis en scène par Robert Lepage au MET

Audio

Un autre opéra français, présenté en janvier, retient mon attention : la nouvelle production de Roméo et Juliette, avec Diana Damrau et Vittorio Grigolo. Le baryton canadien Elliot Madore chante le rôle de Mercutio.

Je retiens également Carmen en février. Oui, je sais bien qu’on a entendu cet opéra mille fois, mais la jeune mezzo Clémentine Margaine, qui est de la distribution de cette version, est à découvrir. Y tient aussi un rôle Marcelo Alvarez, qui nous a éblouis la semaine dernière dans Manon Lescaut.

En mars, il ne faut surtout pas manquer la diffusion de Guillaume Tell,enregistré en octobre dernier. J’ai assisté à la première et je suis encore sous le coup de l’émotion. Deux barytons canadiens se partagent la scène : Gerald Finley dans le rôle de Guillaume Tell et John Relya dans celui de Gessler. L’affrontement entre les deux m’a clouée sur mon siège.

Puis, en avril, Wagner sera à l’honneur. Le 8 avril, je vous présenterai la plus belle version de Tristan et Isolde à laquelle j’ai assisté (et je ne suis pas la seule de cet avis), aussi enregistrée l’automne dernier, sous la direction de Sir Simon Rattle. Toute la distribution est impeccable : Nina Stemme, Stuart Skelton, Ekaterina Gubanova, Evgeny Nikitin et René Pape. Le 29 avril, Yannick Nézet-Séguin dirige Le vaisseau fantôme. J’ai hâte d’entendre la soprano Amber Wagner (Senta), le ténor Jay Hunter Morris (le Hollandais) et la magnifique et sombre basse Franz-Josef Selig, Daland.

Finalement, le 6 mai, un autre opéra français prend l’affiche : Cyrano de Bergerac avec Roberto Alagna et Patricia Racette. Alagna et le chef d’orchestre Marco Armiliato se sont fait les champions de cette œuvre, qui nous donne envie de replonger dans le roman d’Edmond Rostand.

Bon et puis, comment ne pas mentionner James Levine qui dirige Nabuco, Idomeneo et Le chevalier à la rose? Le romantique Vittorio Grigolo en Werther? La Canadienne Adrianne Pieconka dans un de ses rôles fétiches, celui de Fidelio? Anna Netrebko en Titania dans Eugene Onegin… Que du bonheur!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.