Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Septembre et octobre aux Carnets d’Alain Lefèvre

Date de publication

17 nov. 2016

Genre

Émissions diffusées en septembre (les dimanches, de 10h à 12h) : 
Écoutez nos émissions en rattrapage.

4 septembre – Grand projet Beethoven
Comme Bach et Mozart, Beethoven est un symbole du génie musical. Il se démarque par l’universalité de sa musique et par cet héroïsme qui le poussa à poursuivre son chemin comme compositeur en dépit d'une surdité qui aurait dû le détourner de la musique. Alain Lefèvre propose un survol des plus grandes œuvres de Beethoven, aussi bien dans le domaine de la symphonie que des concertos, des sonates pour piano, sonates pour piano et violon et sonates pour piano et violoncelle. Ouvertures, lieder, œuvres chorales et autres pièces moins souvent entendues viendront agrémenter le tout. Au programme : l’Ouverture « Coriolan » (direction : Fritz Reiner), la Sonate n14 dite « Clair de lune » (piano : Wilhelm Kempff) et laSymphonie n(direction : Pierre Monteux). En complément, Alain Lefèvre rend hommage au flûtiste français Roger Bourdin (1923-1976) qui interprète la Sonate pour alto, flûte et harpe de Claude Debussy et la Suite pour orchestre nde Jean-Sébastien Bach.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca? 
Abonnez-vous à notre infolettre classique!

11 septembre – Découvertes baroques avec Correa de Arauxo et les maîtres de la Baltique
Alain Lefèvre nous fait découvrir les pièces d’orgue du compositeur sévillan Francisco Correa de Arauxo et la musique instrumentale des maîtres baroques originaires des villes situées autour de la Mer Baltique. Et en première au Carnets, un concerto pour piano-forte de Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788). En complément, quelques pièces pour piano à quatre mains de Franz Schubert. Interprètes : Montserrat Torrent (orgue), l’ensemble instrumental Musica Antiqua et Reinhard Goebel (violon solo et direction), Miklos Spanyi (piano-forte), l’ensemble Concerto Armonico de Budapest et le duo Christoph Eschenbach et Justus Frantz.

18 septembre – Debussy, Mozart et Rimski-Korsakov
Alain Lefèvre rend hommage à de grands interprètes italiens, d’abord avec le pianiste Arturo Benedetti-Michelangeli qui interprète le 1er Livre des Images de Claude Debussy puis avec le légendaire Quartetto Italiano qui joue les Divertimentos K  134 et K 138 de Mozart. En complément, le grand chef américain d’origine hongroise Fritz Reiner, avec son orchestre de Chicago, donne une version somptueuse du poème symphonique Shéhérazade de Nicolaï Rimski-Korsakov. 

 25 septembre – Hommage à Wilhelm Kempff : Bach et Beethoven
Alors qu’on associe le grand pianiste Wilhelm Kempff (1895-1991) aux oeuvres de Beethoven ou de Brahms, Alain Lefèvre nous le présente d’abord dans son enregistrement colossal des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach. À près de 75 ans, Kempff en donne une version à la fois spontanée et sereine. Nous le retrouvons avec le violoniste Wolfgang Schneiderhan dans la Sonate pour piano et violon n1 de Ludwig van Beethoven. Kent Nagano dirige l’OSM dans la Symphonie n1 de Beethoven.

Émissions diffusées en octobre:

2 octobre – 50e anniversaire de la mort du chef d’orchestre Herman Scherchen
Hermann Scherchen (1891-1966) est un chef aujourd’hui injustement oublié ; ses interprétations sont parfois brutes mais toujours captivantes, dans un répertoire qui va de la musique baroque à la musique électroacoustique, en passant par les œuvres de Haydn, Beethoven et Mahler. Scherchen fut un artiste engagé et pour lui, chaque geste avait une signification profonde. Sa carrière s’est déroulée dans l’ombre de celles de chefs célèbres comme Herbert von Karajan, Georg Solti et Leonard Bernstein.Au programme : Entrata de Carl Orff, la Symphonie no 53 « Les adieux » de Joseph Haydn, la Pastorale d’été d’Arthur Honegger, la suite « Lieutenant Kijé » de Sergueï Prokofiev, les Concertos op 3 nos 1, 2 et 3 de Francesco Geminiani et quelques extraits du Messie de George Frideric Handel (avec le ténor canadien Leopold Simoneau). 

9 octobre – Les frères Busch : une grande famille de musiciens
Les frères Fritz, Adolf et Hermann Busch sont parmi les plus grands interprètes que l’Allemagne ait produits entre la fin du 19e siècle et l’avènement des nazis. Révulsés par la situation politique, les frères Busch quittent courageusement l’Allemagne au début des années 1930. Ils ont laissé des interprétations inoubliables qui rappellent que dans leur jeunesse, ils furent formés par des proches de  Johannes Brahms de même que par le grand compositeur Max Reger. Au programme : la Symphonie n36 « Linz » de Mozart (direction : Fritz Busch), le Quintette pour piano et cordes, op 34 de Johannes Brahms (le quatuor Busch et Rudolf Serkin : piano). En complément, de Jean-Sébastien Bach, la Cantate BWV 80 (direction : Jan Peter Leusink) et la Suite française n5 (piano : Emil Gilels) 

16 octobre – Grand projet Beethoven Comme Bach et Mozart, Beethoven est un symbole du génie musical. Il se démarque par l’universalité de sa musique et par cet héroïsme qui le poussa à poursuivre son chemin comme compositeur en dépit d’une absurde surdité qui aurait pu le détourner de la musique. Alain Lefèvre propose un survol des plus grandes œuvres de Beethoven, aussi bien dans le domaine de la symphonie que des concertos, des sonates pour piano, sonates pour piano et violon et sonates pour piano et violoncelle. Ouvertures, lieder, œuvres chorales et autres pièces moins connues viendront agrémenter le tout, dans des versions de référence!
Au programme : La Sonate pour piano n1 (Anton Kuerti : piano), la Symphonie n3 « Eroica » (Orchestre de Cleveland, direction : George Szell), la Sonate pour piano et violon n8 « À Kreutzer » (Pierre Barbizet : piano et Christian Ferras : violon) et en complément, quelques-uns des bis préférés de Christian Ferras.

23 octobre – Fête baroque
À nouveau, Alain Lefèvre invite ses auditeurs à un festin de musique ancienne. D’abord, le légendaire ensemble Musica Antiqua de Cologne sous la direction de son fondateur Reinhard Goebel interprète le ballet pantomime en un acte « Alessandro » de Christoph Willibald Gluck, puis nous entendrons une magnifique suite de pièces d’orgue du compositeur élisabéthain Wiliam Byrd jouée sur un des plus anciens orgues du monde (église de Oosthuizen, 1521) par Leon Berben. Enfin, depuis longtemps, Alain Lefèvre voulait faire entendre de la musique de Henry Purcell. Il a choisi le semi-opéra Dioclesian (Dioclétien ou le Prophète) dans un enregistrement de 1964 qui réunit deux titans de l’interprétation de la musique ancienne, le chanteur Alfred Deller (et son ensemble vocal) et Nikolaus Harnoncourt à la direction orchestrale. 

30 octobre – Un concerto à découvrir et de grands interprètes
Avec ce Concerto pour violon et orchestre n2, nous complétons l’écoute des concertos pour violon et orchestre du compositeur hongrois Ernst von Dohnanyi (1877-1960). L’œuvre est servie par Michael Ludwig, un violoniste américain qu’Alain Lefèvre admire particulièrement. Alain rendra hommage à de grands interprètes, le Quartetto Italiano, dans des Divertimentos de Mozart et le Quatuor n13 de Schubert et le pianiste québécois André Laplante donne une version magistrale de la Sonate en si mineur de Franz Liszt.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.