Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Écoutez l'album You Want It Darker de Leonard Cohen  
Par
Ariane Cipriani

Date de publication

20 oct. 2016

Qu’il est productif, Leonard Cohen : c’est le troisième disque qu’il nous offre en moins de cinq ans, en plus d’avoir bouclé deux tournées internationales. Ce sont des cadeaux précieux. On ne se lasse pas de lui, ni de ses quêtes et de sa mélancolie.

À sa Marianne (Ihlen), morte il y a quelques semaines, il avait écrit une lettre magnifique, évoquant sa propre mort.  On s’est soudain rappelé le Cohen des années 60, bel homme à la dégaine séduisante.  


L’enfance et la mort
Voilà une nouvelle offrande de huit nouvelles chansons (et une reprise des paroles de Treaty en ouverture), dans laquelle il dévoile ses introspections actuelles, ses souvenirs d’enfance et ses pensées sur la mort, inexorable. Sa voix rocailleuse atteint des profondeurs bouleversantes, ne faisant pas frissonner que les femmes, puisqu’elle remue l’auditeur jusqu’à l’âme.  

Pour mettre les mots et la voix en valeur, les arrangements se font encore plus sobres qu’à l’habitude et les sonorités acoustiques prédominent. Le poète a confié la réalisation de cet album grave à son fils Adam. On se réjouit évidemment de la présence de sa fidèle choriste, Sharon Robinson, qui signe quelques musiques. Patrick Leonard (collaborateur de Madonna et de Roger Waters), qui avait participé à l’enregistrement de Popular Problems, est réinvité à collaborer à cet album. On entend aussi les voix de la chorale montréalaise Shaar Hashomayim, que Cohen fréquentait tout jeune.

Dans notre époque égocentrique qui se conjugue au « je », qu’il est bon d’entendre tant d’humilité et d’humanité de la part d’un si grand artiste. De quoi vouloir s’agenouiller à ses pieds, comme il l’avait fait récemment pour chanter La Manic de George Dor.

Avec Cohen, même les chansons légères ont leur part d’ombre. C’est d’ailleurs ce qu’on affectionne.  Cette gravité s’accentue depuis Old Ideas, imprégnait Popular Problems et envahit bellement You Want It Darker.  

Que dire, sinon, humblement, merci.

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.