Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Bob Dylan reçoit le prix Nobel de littérature
Par
François Lemay

Date de publication

13 oct. 2016

Le grand Bob Dylan célèbrait, le 24 mai, son 75e anniversaire de naissance. Le chroniqueur-troubadour qui a vu le jour à Duluth, dans le Minnesota, roule sa bosse dans le monde de la musique depuis 1959. Influencé par Woody Guthry, Pete Seeger et les poètes de la génération beat (entre autres), et après un passage de quelques semaines à Chicago, Dylan s’installe à New York en 1961, où il finit par être remarqué et engagé pour jouer en première partie de John Lee Hooker.

Les chansons de Bob Dylan ont été reprises maintes et maintes fois, principalement dans leur langue d’origine, mais aussi en français. Hugues Aufray, ami de Dylan, a fait un travail remarquable d’adaptation (plus que de traduction littérale) de ses textes. Ces cinq pièces nous le prouvent.


1- C’était écrit dans le ciel que Richard Séguin, grandement influencé par Dylan et le mouvement folk, finirait par enregistrer un de ses titres. Il le fait en 1993, pour l’album Vagabondage.


2- Hugues Aufray est le premier chanteur français à adapter le répertoire de Dylan. Il lui consacre même un album complet en 1965, duquel est extraite cette très belle version de Like a Rolling Stone.


3- Même Dominique Michel se met de la partie, en 1966, quand elle grave la version d’Aufray de All I Really Want to Do, qui devient Ce que je veux surtout.

4- Francis Cabrel est lui aussi fortement marqué par Dylan, au point de lui consacrer un album complet, Vise le ciel, en 2012. Mais, bien avant, il lui avait déjà rendu hommage avec cette adaptation de Shelter from the Storm, sur son disque Les beaux dégâts, sorti en 2004.


5- L’auteur-compositeur-interprète français d’origine néo-zélandaise Graeme Allwright est l’un des premiers à initier les Français au folk américain. Il était donc normal qu’il s’attaque à quelques titres de Dylan, dont cette version de Man Gave Names to All the Animals.


En prime!

On triche : oui, elle est en anglais et ce n’est pas une adaptation. Mais, cette version de She Belong to Me par Bashung vaut quand même le détour, ne serait-ce que pour cette voix éraillée pas si loin de l’originale.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.