Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Autour du monde : qu’est-ce qu’on écoute au Danemark?
Par
Ariane Cipriani

Date de publication

08 sept. 2016

On en connaît déjà quelques-uns qui viennent du pays des Vikings et d’Andersen : The Ravonnettes, Agnes Obel ou, plus récemment, la jeune Zara Larsson. La nouvelle génération d’artistes de ce pays froid et maritime semble aimer abondamment les synthétiseurs, qui évoquent peut-être bien leur climat nordique. 

MØ : Ce mot signifie « jeune fille » ou « vierge ». L’ambitieuse Karen Marie Orsted commence avec du hip-hop aux propos corsés, puis lance en 2014 No Mythologies to Follow, un album pop électro riche et éclaté, concocté avec Ronni Vindahl. Plusieurs artistes font appel à sa voix, dont Iggy Azzalea, Major Laser et DJ Snake, Bleachers et Justin Beiber. MØ nous rendra visite le 30 novembre prochain au Théâtre Corona à Montréal. Voici son plus récent clip, pour la joyeuse Final Song.

 

Black Dylan : Le duo formé de Wa’fande, déjà très connu au Danemark, et de Mikkel Andreas Thomsen, aussi connu sous le pseudonyme Nuplex, porte un nom qui pique la curiosité! Leur musique n’a rien à voir avec celle du grand Bob. Black Dylan propose un savoureux mélange de pop actuelle, de soul et de r’n’b, facture années 60. (Ils utilisent de vieux instruments au besoin pour conserver l’authenticité sonore de l’époque.) Leur musique suscite un intérêt grandissant, voire international. Vous craquerez assurément vous aussi.  

 

 Fallulah : Maria Apetri (de son vrai nom) a d’abord fait de la danse avant de se tourner vers la musique. C’est une bonne décision, car son premier album, paru en 2010, a été certifié platine. Avec Perfect Tense, paru il y a quelques mois et réalisé par Liam Howe (Lana Del Ray, FKA twigs), elle pousse encore plus loin sa pop électro sensuelle et détendue, qui regorge de boucles addictives et de mélodies simples, mais dangereusement efficaces. 

Liima : Le trio post-rock électro Efterklang avait pris une pause en 2014, mais ses membres ont dévoilé récemment de nouvelles compositions, très différentes, avec l’apport du percussionniste finlandais Tatu Ronkko. Voici un assemblage, chargé et agité, de voix, de basse et d’échantillonnages. Cet album peut sembler agressif, presque stroboscopique, mais une fois apprivoisé, il laisse entrevoir ses qualités mélodiques.

 

Kwamie Liv :Elle vient du Danemark, mais a précédemment connu la Zambie (pays d’origine de son père), le Bangladesh, l’Afrique du Sud, le Kenya, l’Irlande et la Turquie. Cette femme du monde offre une pop fluide, douillette et un tantinet mélancolique. Elle pose sa voix suave sur des rythmes traînants et des textures sonores multiples, incorporant ce qui lui chante avec minutie. Kwamie Liv a dévoilé dernièrement sa reprise de My Heart Belongs to Daddy, infusée dans le hip-hop de Missy Elliott. Voici l’un de ses plus récents clips. 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.