Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
75e de Jordi Savall, musicien des continents oubliés
Par
Frédéric Trudel

Date de publication

01 août 2016

Genre

Je ne surprendrai personne en disant que je suis venu à l’art de Jordi Savall grâce à la magie du cinéma. En effet, pour la plupart d’entre nous, la musique qu’il a enregistrée en 1991 pour le film Tous les matins du monde, d’Alain Corneau, a été un premier véritable contact avec la viole de gambe.

Et pourtant, la redécouverte du répertoire de cet instrument, ce « continent oublié » comme le rappelle Jordi Savall, débute 25 ans avant la sortie de ce film lorsque, de passage à la Bibliothèque nationale de Paris, il tombe sur les éditions originales d’œuvres de Marin Marais, musicien français du 17e siècle... « En un instant, la route était tracée, dira-t-il. J’ai compris qu’une musique si forte pouvait remplir une vie. » De cette passion du jeune Savall pour la viole de gambe devait bientôt naître l’un des legs musicaux et discographiques les plus foisonnants de notre époque.

Depuis 40 ans, les disques de Jordi Savall accompagnent la vie de nombreux mélomanes partout dans le monde. Que ce soit en compagnie des membres de l’ensemble Hespèrion XXI, de sa femme, la regrettée chanteuse Montserrat Figueras, de leurs enfants Arianna et Ferran, ou encore à la tête du Concert des Nations ou de La Capella Reial de Catalunya, chaque nouvel enregistrement ou concert de Jordi Savall est synonyme d’émerveillement, de beauté et de profonde intégrité.

Que d’heures inoubliables passées à écouter les albums de sa propre maison d’édition, Alia Vox, que de trésors enfouis de musiques savantes et populaires n’avons-nous pas découverts grâce à lui, des Tientos de Cabanilles aux Chants millénaires de Catalogne, des œuvres de Marin Marais et de François Couperin à celles d’Anthony Holborne et de William Lawes en passant par le thème de la Folia et les Pavanes de Luis Milan, des musiques sépharades à celles du Moyen-Orient et des Balkans. La liste est vertigineuse et fait foi d’une grande ouverture d’esprit.

Artiste humaniste et profondément engagé, Jordi Savall œuvre depuis longtemps au rapprochement des peuples et à la paix dans le monde. Récemment encore, il jouait dans la « jungle » de Calais, dans le nord de la France, pour venir en aide aux réfugiés syriens et aux habitants de Calais qui vivent cette crise.  

Je n’ai vu Jordi Savall en concert qu’une seule fois, et cette rencontre est restée à jamais gravée dans ma mémoire. C’était en mars 2001, à la salle Pierre-Mercure, à Montréal. Je me souviens qu’à un moment, entre deux pièces, il s’en est fallu de peu qu’il n’échappe par terre une de ses petites violes. Alors que le public retenait son souffle, il réussit à la rattraper au tout dernier instant! Je le vois encore, serrant son instrument contre son cœur et poussant un soupir de soulagement. Cette viole avait trouvé son héros.

Bon anniversaire et longue vie, Monsieur Savall!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.