Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Festival Mémoire et Racines 2016 : le haut lieu du trad en 5 questions
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

21 juil. 2016

Pour vous mettre dans l’ambiance (et vous imaginer sur le bord de la rivière L’Assomption), écoutez Trad d’ici :

Trad d'ici

Le Vent du Nord, Michel Faubert, Genticorum...


Cette année, vous avez fait de grosses prises qui s’appellent
John Carty, Arty McGlynn et Matt Molloy, des légendes de la musique irlandaise. Parlez-nous un peu d’eux et du spectacle qu’ils présenteront.

Matt Molloy est l’un des meilleurs joueurs de flûte d'Irlande et il s’est illustré avec la légendaire formation The Chieftains. Il a d’ailleurs été sacré meilleur musicien traditionnel, tout comme John Carty qui l’accompagnera au violon et au banjo. Le guitariste et ancien membre de Planxty, Arty McGlynn, se joindra à eux pour former ce trio exceptionnel qui entame son premier passage au Canada. Leur plaisir à jouer ensemble est contagieux et les chanceux qui assisteront à leur prestation en resteront marqués.

Écoutez la webradio O’Irlande :

O'Irlande

The Chieftains, Altan, Sweeney's Men, Susan McKeown


Quels sont les activités et les spectacles que vous recommandez au festivalier néophyte qui veut vivre l’expérience Mémoire et Racines?

Il faut y passer une journée complète pour vivre cette proximité unique avec les artistes. Lors des performances acoustiques l’après-midi, on se laisse emporter par les récits des conteurs, et le soir, on assiste aux spectacles de groupes trad d’ici et d’ailleurs (Québec, Canada, États-Unis, Suède et Irlande).

Mythe ou réalité : les festivaliers dansent jusqu’aux petites heures du matin et vont se rafraîchir dans la rivière ensuite?

Réalité! Les spectacles ne sont pas terminés sur la grande scène que la veillée de danse callée commence. Jusqu'à 1 h du matin, la salle est bondée et il fait chaud. Ce flot de danseurs se déverse ensuite sur le site où les jams ont éclos un peu partout. Plus d'une centaine de musiciens professionnels et amateurs attendent la fin des spectacles nocturnes pour jouer avec d’autres. Il n’est pas rare de voir quatre ou cinq jams se déroulant au même moment, en plus d’un immense cercle de chansons à répondre. Lors de ces soirées, le temps s’arrête jusqu’à l'aube. Les festivaliers rejoignent ensuite leur camping en bordure de rivière. Quelques-uns s’y baignent sous les étoiles, mais la plupart attendent le matin pour s’y ranimer.

Dans une précédente entrevue, vous avez évoqué la volonté de ne pas grossir, afin de respecter l’esprit du lieu. Mais ne pourrait-il pas y avoir d’autres Mémoire et Racines ailleurs? Dans de grands centres, par exemple?

Le FMR grandit chaque année, mais à un rythme raisonnable. On souhaite faire un développement durable qui ne trahit pas l’âme du festival, sa convivialité et son respect pour la tradition. Le FMR est unique à cause de son site magnifique, mais aussi et surtout parce qu’il est enraciné dans la région de Lanaudière et qu’il est à l’image des gens d’ici, c'est-à-dire festif et accueillant!

Pour terminer, quels sont vos trois plus récents coups de cœur musicaux en trad?

Du Québec : 

VIDÉO : Nicolas Pellerin et les Grands Huleurs et Les soeurs Boulay dans nos studios


Et mes coups de cœur étrangers :

Vous trouverez quelques-uns des coups de cœur musicaux de Cédric Champagne dans les webradios Trad d’ici, O’Irlande et Totalement Trad, et, bien sûr, dans la programmation du festival.

Totalement trad

Musiques traditionnelles des quatre coins du globe

 

 

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.