Chargement en cours

avec
avec
En chargement...
Erreur de chargement.
Violoneux, violoniste… bon, c’est quoi la différence?
Par
Catherine Planet

Date de publication

17 mai 2016

Genre

Le violoneux et le cœur

Le violoneux est un adepte de la tradition orale. Pendant des siècles, au Canada français et en France, le violon était indissociable de la danse. Au Québec, les premiers colons occupaient déjà leurs hivers froids sans travail à faire le party chez l’un ou chez l’autre, et il y avait un violon dans presque toutes les maisons! N’ayant pas les moyens de se payer les instruments importés d’Europe, ils les fabriquaient eux-mêmes, avec du bois d’érable et de pin, et, eh oui… des intestins de chat pour les cordes. Le répertoire joué provenait de la France, mais aussi de diverses influences comme l’Irlande, l’Écosse et les États-Unis. Des compositions locales pouvaient également s’y glisser. Apprenant souvent seul dans sa maison isolée et ensevelie sous la neige, chacun utilisait la technique qui lui convenait le mieux: c’est pour cette raison que les violoneux ont différentes façons de tenir leur instrument. Il y avait toutefois une généralité, celle de placer naturellement le violon sur la poitrine, près du cœur, et de tenir l’instrument par le manche. Chez la musique trad, la rythmique est aussi très particulière : souvent basée sur des rythmes irréguliers, difficiles à reproduire, mais qui n’en donnent pas l’impression.

Totalement trad

Musiques traditionnelles des quatre coins du globe

Le violoniste et la méthode

Le violoniste a appris avec une méthode héritée d’une longue et riche tradition. Chaque détail est important : de la tenue de l’archet et du violon à la position des pieds, du menton, du coude, du poignet et des doigts. Fort utiles, ces codes d’apprentissage permettent de nombreuses possibilités, comme faciliter la justesse et faire des sons plus aigus, avoir un jeu plus fin et plus nuancé. D’ailleurs, face à un public totalement silencieux qui écoute attentivement, contrairement au public du trad qui danse et qui boit, ces nuances peuvent se permettre d’être variées et extrêmement subtiles. Un violoniste apprend aussi la théorie musicale et joue à partir de partitions écrites. C’est donc dans les petits détails que l’espace laissé à son expressivité subjective peut être pleinement explorée par l’interprète. Et comme la musique classique est en général foisonnante de ces fines nuances, le violoniste peut faire preuve d’autant d’individualité que son confrère violoneux, mais d’une façon bien différente.

Cela dit, les temps ont changé et, aujourd’hui, plusieurs violoneux ont une formation classique. On les nommera ainsi simplement parce qu’ils jouent du trad. Et bien souvent parce qu’un plateau de shooters leur tourne autour!

Quelques violoneux aux techniques particulières :

Mathieu Gallant et Andrea Beaton :

Ashley MacIsaac :

Jams trad :

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.