Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Une création mondiale pour clore la saison de l'Opéra de Montréal: Les feluettes
Par
Sylvia L'Écuyer

Date de publication

02 juin 2016

Genre

Elle a aussi une portée universelle. En plus d’avoir été traduite en italien, en espagnol et en anglais, et adaptée au cinéma dans deux productions remarquables, la pièce est maintenant à l’opéra, une destination qui lui semble toute naturelle. « C’est tout à fait comme le drame de Roméo et Juliette, disait Étienne Dupuis, qui chante le rôle du jeune Simon Doucet, sauf qu’on n’est pas à Vérone, on est à Roberval. » Pour le jeune baryton né en 1980, le drame des Feluettes est une belle et tragique histoire d’amour; pour Gino Quilico, qui incarne le Simon d’âge mûr qui remet en scène la passion de sa jeunesse, le drame a quelque chose d’encore plus poignant. Comme beaucoup d’entre nous, Gino Quilico a grandi dans un Québec qui nourrissait encore l’intolérance et dans lequel les préjugés pesaient bien lourd. « Les gens seront peut-être un peu mal à l’aise au début. Même nous dans la répétition… je regardais Étienne et Jean-Michel Richer, ils faisaient une scène d’amour et pendant deux minutes j’étais un peu… inconfortable et puis j’ai complètement oublié que c’était deux hommes, c’était beau, c’était tendre. »

Les préjugés sont certainement atténués, reste maintenant à découvrir la musique de Kevin March, qui rêvait depuis 15 ans de faire un opéra sur cette histoire après avoir vu Lilies (1991), le superbe film de John Grieson avec Jason Cadieux, Matthew Ferguson, Danny Gilmore et Marcel Sabourin. Ce compositeur australien d’origine américaine ne savait même pas qu’il y avait une pièce de théâtre à la source du film, et la collaboration avec Michel Marc Bouchard est aujourd’hui pour lui un véritable bonheur : « Il y a des jours où je me pince en écoutant ma musique, je crois rêver! »

Il faut dire que même si la pièce se situe aux débuts de la carrière de Michel Marc Bouchard, son extraordinaire maîtrise de l’écriture et son sens dramatique l’imposaient déjà comme une grande figure de notre théâtre. Les grandes œuvres voyagent bien : Les muses orphelines, L’histoire de l’oie, Les grandes chaleurs, Tom à la ferme ont toutes été portées à l’écran, cette dernière couronnée par le Prix de la critique à Cannes pour le film de Xavier Dolan en 2013. En ce moment, le dramaturge prépare le livret de Christine, la reine garçon, inspirée de la vie de la reine Christine de Suède, pour la compositrice Ana Sokolovic. L’opéra sera créé à la Canadian Opera Company pendant la saison 2019-2020.

En présentant cette création, une coproduction avec l’Opéra de Victoria qui mettra l’œuvre à l’affiche en 2017 en Colombie-Britannique, l’Opéra de Montréal fait preuve d’audace et met en application le slogan mis de l’avant par Opera America, dont la conférence annuelle se déroule ce mois-ci à Montréal : « Think Globally, Act Locally », ce que je traduirais par « Raconter de grandes histoires avec les mots de notre terroir ».


Avant la première des Feluettes, je vous invite à écouter les entrevues de Gino Quilico et d’Étienne Dupuis pendant l’émission de Place à l’opéra le 21 mai

Entrevue avec Gino Quilico
Entrevue avec Gino Quilico

Place à l'opéra

Audio
Entrevue avec Étienne Dupuis
Entrevue avec Étienne Dupuis

Place à l'opéra

Audio

Écoutez toute l'émission du 21 mai avec la présentation de l'opéra Le Roi Carotte d'Offenbach:

Roi Carotte Offenbach PAO Une
Le Roi Carotte

Jacques Offenbach

Audio

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.