Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Classiques revisités : Jane Bunnett et Ron Korb, avec Jake Koffman, interprètent Swinging Shepherd Blues
Par
Tony Tremblay

Date de publication

07 mars 2016

Genre

Classique revisité : Jane Bunnett et Ron Korb, avec Jake Koffman interprètent Swinging Shepherd Blues

Personne ne fut plus surpris que le musicien jazz Moe Koffman lui-même lorsque sa pièce instrumentale Swinging Shepherd Blues a pris le contrôle des palmarès pop au début de 1958.

Pendant l’enregistrement de son premier album pour Jubilee Records à Toronto au début de 1957, le musicien et compositeur canadien Moe Koffman a demandé aux membres de son quartet de lui écrireune pièce jazz pour flûte. Mais lorsque ceux-ci n’ont pas livré la commande, il s’est dit qu’on n’est jamais si bien servis que par soi-même et a composé une pièce instrumentale intitulée Blues à la Canadiana. Koffman et les membres de son quartet — Ed Bickert, Hugh Currie et Ron Rully — ont tous été surpris lorsque le producteur de leur album, Morty Palitz, a suggéré qu’en renommant la pièce Swinging Shepherd Blues, elle pourrait devenir un succès.

Dans une entrevue accordée au quotidien Montréal Gazette en 1973, Koffman disait « Cette chanson n’a jamais été destinée à devenir un succès de palmarès et personne ne se serait attendu à ça… Les amateurs de jazz et les radios jazz l’aimaient, mais sans plus. »

Mais le musicien était trop modeste. Lorsque l’album « Cool and Hot Sax » est paru, le DJ de Chicago Marty Faye a immédiatement commencé à jouer Swinging Shepherd Blues sans arrêt. D’autres stations ont emboîté le pas et lorsque Johnny Pate a lancé sa version, Jubilee a relancé la version du Koffman Quartette en tant que simple avec Hambourg Bound sur la face B. Koffman a adopté le titre de sa pièce comme surnom - The Swingin' Shepherd, et celle-ci est devenue sa pièce signature. Le succès de son enregistrement de 1958 l’a propulsé sur la scène internationale en tant que flûtiste et a par ailleurs popularisé cet instrument dans le domaine du jazz.

En janvier et février 1958, la version originale de Koffman affrontait sur les palmarès la reprise de Pate ainsi qu’une autre par David Rose and His Orchestra. La version de Koffman était alors en 23e position du palmarès Billboard. Elle a également passé trois mois sur le palmarès des simples Cashbox et s’est classée au 4e rang du palmarès de la station torontoise CHUM.

Des succès pour flûte jazz, personne n’avait jamais entendu ça jusqu’alors. Malgré cela, Swinging Shepherd Blues n’a eu aucune difficulté à tenir tête aux monstres sacrés du « easy listening » tels que Connie Francis, Pat Boone, Nat King Cole et Frank Sinatra, ou à ceux du rock comme Elvis Presley, Jerry Lee Lewis et Chuck Berry, sans oublier ses compatriotes canadiens The Diamonds et Paul Anka.

Comme le disait encore Koffman à la Gazette, « Le succès de Swinging Shepherd Blues… est le genre de chose qui n’arrive qu’une seule fois. Je suis fier de l’avoir écrite et je suis content qu’elle ait connu autant de succès. Mais il est peu probable que j’écrive un autre succès de cette envergure un jour. Etvous savez quoi ? Je n’en ai pas envie. Je l’ai fait une fois. »

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.