Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Émission spéciale sur Charles Trenet, parti il y a 15 ans
Par
Catherine Pépin

Date de publication

18 févr. 2016

Exactement 10 ans plus tard, le 19 février 2001, c’était au tour de Charles Trenet de tirer sa révérence. Cela fait tout juste 15 ans. Gainsbourg et Trenet, deux piliers de la chanson française qui s’admiraient d’ailleurs mutuellement : « Quand j’avais 10 ans, mon chanteur préféré était Charles Trenet, racontait l’homme à la tête de chou. J’en étais amoureux, je faisais une fixation sur lui. » 

 

Et quand Gainsbourg a 10 ans, nous sommes à la fin des années 30. C’est là que débarque Charles Trenet avec son souffle nouveau, sa fougue mêlée de candeur qui transformera la chanson française à tout jamais. Trenet bouscule l’ordre établi à la fois dans l’écriture des textes et dans la composition musicale. Flirtant avec la poésie surréaliste, il n’hésite pas à envoyer la tour Eiffel se balader dans Y’a d’la joie :« Comme une folle, elle saute la Seine à pieds joints », chante-t-il. Nous sommes en 1936 et personne avant lui n’aurait osé écrire des paroles aussi saugrenues. D’ailleurs, c’en était un peu trop pour le grand Maurice Chevalier, qui refusa la chanson la première fois qu’on la lui proposa. 

Mais le génie de Trenet ne s’arrête pas là. L’artiste se tourne très tôt vers le jazz pour donner une rythmique nouvelle à ses chansons. Transporté par les enregistrements de Duke Ellington ou de Fats Waller, il fait rebondir les mots sur des accents jazz de manière inédite. Un véritable Gershwin français, disait Cole Porter. « Le rythme, c’est le pouls de la chanson, les pulsations de son coeur. C’est la preuve même que cette chanson est vivante », expliquait Trenet.

Ce samedi 20 février, à l’émission Le temps d’une chanson, nous raconterons en chansons et en archives le parcours de celui sans qui ses successeurs auraient tous été « des experts comptables », dixit Jacques Brel.

Et parmi les trésors glanés dans les archives, il y a ce petit bijou d’hommage qu’il rend à une autre pionnière bien de chez nous… La Bolduc! Et ça tombe bien, car nous tirerons un coup de chapeau à la populaire turluteuse pour souligner l’anniversaire de sa mort… il y a 75 ans!


Le temps d’une chanson - samedi 10H - rediffusion dimanche 23H

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.