Chargement en cours

avec
avec
En chargement...
Erreur de chargement.
En souvenir du compositeur Henri Dutilleux
Par
Françoise Davoine

Date de publication

22 janv. 2016

Genre

Cette année-là, l’Orchestre symphonique de Toronto (TSO) et son chef, Jukka-Pekka Saraste, avaient organisé un festival consacré à ses œuvres, question de souligner ses 80 ans. Henri Dutilleux n’avait pas hésité une seule seconde à traverser l’Atlantique pour assister aux répétitions et aux concerts!

 

Sa carrière de compositeur s’est amorcée en 1938, quand il a reçu le célèbre Prix de Rome. Il s’est éteint en 2013, à l’âge vénérable de 97 ans. Imaginez tout ce qu'il a vu et entendu!

Puissance, équilibre, raffinement, élégance et poésie; c'est ce qui me vient en tête pour parler de sa musique. Henri Dutilleux écrivait peu, mais bien, surtout pour orchestre, avec ou sans soliste. Il a composé pour certains des plus grands interprètes : Charles Munch, George Szell, Isaac Stern, Mstislav Rostropovitch, Seiji Ozawa, Anne-Sophie Mutter, Dawn Upshaw et Renée Fleming. Aujourd'hui encore, les interprètes adorent jouer ses œuvres, ici comme ailleurs. Pourquoi? Parce qu'il sait faire vibrer les couleurs comme nul autre, et que ses œuvres, magnifiquement écrites, sont servies par des partitions visuellement très soignées.

« Écrire encore de la musique, à mon âge? Quelle idée! Mais c’est un besoin »

Henri Dutilleux, novembre 1995

Henri Dutilleux a été lié à tout ce que le 20e siècle français a compté de compositeurs : Poulenc, Messiaen et Boulez par exemple, tout en restant à l’écart des polémiques esthétiques qui l’ont marqué. Il est venu plusieurs fois au Canada, plusieurs de nos orchestres l'ont fêté au fil des ans, et il est resté en contact avec la musique de plusieurs de nos compositeurs jusqu’à la fin de sa vie.

Très discipliné, patient et humble devant l’acte de création, Henri Dutilleux travaillait chaque jour, ne serait-ce que pour une seule mesure : « Une idée n’est jamais perdue », disait-il.

J'ai eu le privilège de le rencontrer plusieurs fois; il a un jour partagé avec moi ces mots de Claude Debussy, que je garde toujours bien en vue sur mon bureau, et qui résument à ses yeux la vie de l'artisan-compositeur : « Le tourment délicieux de l'idée à choisir entre toutes ».

Une suggestion pour découvrir sa musique? Voyez-le présenter lui-même deux de ses œuvres les plus célèbres, Tout un monde lointain et L’arbre des songes :

 

Vous aimerez également : Henri Dutilleux, musicien de la couleur

Vous souhaitez être informé de tout ce qui se passe d'important en musique classique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.