Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Héros du piano socialement engagés : des notes pour panser les plaies
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

18 janv. 2016

Genre

Consultez la page du concours Héros du piano 2016

Vous avez déjà été touché par le jeu d’un pianiste au point d’en perdre vos repères et d’en oublier vos malheurs? Racontez-nous ça dans la boîte de discussion au pied de cette page.

Le piano au service de la paix

Le 14 novembre dernier, à Paris, un cycliste en veston tire derrière lui un énorme piano à destination du Bataclan, où 89 personnes ont perdu la vie quelques heures plus tôt. Aussitôt arrivé sur place, Davide Martello se met à jouer Imagine, de John Lennon. Ce moment d’intense émotion fera le tour du monde et deviendra, à notre avis, l’un des plus beaux messages de paix de l’année 2015.

Vidéo : Davide Martello, le pianiste du Bataclan


De nombreux pianistes réalisent un jour ou l’autre le doux pouvoir de leurs doigts longilignes. Ils deviennent alors de véritables héros de la paix, conscients que leur musique est capable de miracles sur l’âme humaine. En voici quelques-uns.

D'abord, deux grands pianistes dont la vision de la musique dépasse également le cadre de la partition :

Alexandre Tharaud, pianiste français à la carrière internationale et « petite pommade »

C’est ainsi qu’il décrit son rôle de pianiste. Puis, dans cette entrevue, il ajoute : « Les premières plages des disques que j’enregistre ne sont jamais violentes, car je veux que la musique vienne doucement, qu’elle puisse apaiser des plaies. Je reçois beaucoup de lettres de gens malades qui me disent combien telle ou telle musique leur a fait du bien. Alors, je me sens interprète. Je ne me sens pas un infirmier ni un moine, juste un petit pansement, une caresse. » Petite annonce : il était de passage dans nos studios cette semaine. La vidéo captée vous sera offerte dans quelques jours (revenez-nous!).




Alice Herz Sommer, la pianiste de Theresienstadt

Son histoire a fait l’objet du documentaire The lady in number 6 : music saved my life, qui a reçu l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire en 2014. Prisonnière au camp de Theresienstadt de 1943 à 1945, Alice Herz Sommer jouait du piano pour ses codétenus. Elle aurait donné jusqu’à 150 concerts là-bas, seule ou accompagnée d’autres musiciens (violonistes, violoncellistes, chanteurs et compositeurs). Malgré l’horreur qui sévissait en ces lieux infernaux, et l’énergie vitale qui était à son plus bas, Alice ne pouvait s’empêcher de jouer. C’est d’ailleurs ce qui lui a sauvé la vie.

Elle est morte à 110 ans. Elle était la plus vieille survivante de l'Holocauste.

Voyez la bande-annonce du film : 


Laura Molzan, pianiste pour Les Porteurs de musique en milieu psychiatrique et dans les centres d’hébergement pour personnes âgées.

À quel moment avez-vous réalisé que votre jeu de piano avait une influence positive chez les gens, presque thérapeutique?

À l’âge de 14 ou 15 ans, lorsque j’ai commencé à jouer avec mes parents au sein de l’organisme Les Porteurs de musique. C’est à ce moment que j’ai réalisé l’effet que pouvait avoir la musique chez les autres, notamment en milieu psychiatrique. Depuis, je préfère ce type de concert, que je trouve moins difficile que le concert « classique » en salle, devant un public de bourgeois [rires]. Sincèrement, la pression est moins forte et la connexion humaine est plus puissante.

Quels témoignages recevez-vous le plus souvent de vos auditeurs?

Ils sont vraiment touchants! Certaines personnes veulent composer des musiques pour nous, d’autres nous disent qu’elles ont complètement oublié où elles étaient pendant le concert. Il y en a qui pleurent, parce que des souvenirs remontent à leur mémoire. Plus étonnant encore, certains se remettent à parler, comme ça, alors qu’ils n’avaient pas prononcé un mot depuis longtemps.

Complétez cette phrase : Il devrait y avoir un pianiste dans tous les...

Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

Laura mène actuellement des études universitaires. Elle souhaite devenir musicothérapeute.

Écoutez la webradio Piano :

Piano

L'essentiel du répertoire pour piano par des artistes de renom


Dr Christian Boukaram, radio-oncologue et pianiste

À quel moment avez-vous réalisé que votre jeu de piano pouvait être thérapeutique, c'est-à-dire qu'il semblait avoir le pouvoir de réconforter, d'inspirer et de guérir les gens?

Depuis toujours. La musique rassemble les gens et leur fait oublier leurs problèmes. Rares sont les gens qui ne deviennent pas hypnotisés devant le son qui résonne d'un piano. Chaque fois que je me trouve dans une salle où il y a un piano, je joue et ça rend les gens heureux.

Quels témoignages recevez-vous de vos auditeurs, à l'hôpital?

En général, les gens s'arrêtent pour écouter un instant et, pour un moment, ils oublient leur maladie. Ça leur apporte du réconfort. Ils ne pensent qu'au moment présent. 

Complétez cette phrase : Il devrait y avoir un pianiste dans tous les...

Centres de santé.


Guillaume Martineau, Révélation Radio-Canada 2015-2016 dans la catégorie jazz

À quel moment avez-vous réalisé que votre jeu de piano pouvait réconforter et inspirer les gens?

À la maison, nous étions quatre enfants et nous jouions tous de la musique. À Noël, nous avions une tradition : celle d’aller jouer dans diverses chambres des soins palliatifs d'un hôpital. Je me rappelle qu’une fois, une dame très âgée écoutait attentivement notre prestation, le sourire aux lèvres et les yeux fermés. À la fin, elle a ouvert les yeux et a demandé aux infirmières, avec la plus grande sincérité : « Est-ce que je suis au paradis? » C'est une expérience que je n'oublierai jamais. La lumière qu’il y avait dans ses yeux, j'ai la chance de la revoir parfois, sous une autre forme, lorsque des gens viennent me parler à la suite d’un concert qui les a vraiment transportés.

Jouez-vous encore souvent pour le simple plaisir de faire du bien aux autres?

Oui, cette tradition d'aller jouer pour les gens malades, ou en fin de vie, je la poursuis et cela me fait autant de bien qu'à eux. Que ce soit dans le cadre d’un concert professionnel ou simplement pour des amis à la maison, je cherche toujours à faire du bien aux autres avec ma musique. D’ailleurs, bien qu’il nous arrive de donner des concerts devant des centaines de personnes, il n’y a rien de mieux que de jouer pour une dizaine de personnes seulement, qu’on sent captivées, transformées. À mon sens, ce sont ces prestations qui comptent le plus, car elles me font sentir utile à la société.

Complétez cette phrase : Il devrait y avoir un pianiste dans toutes les...

Salles d'attente, que ce soit à l'hôtel de ville, à l'hôpital, dans les bureaux publics ou encore dans les salons de coiffure. Dans tous les lieux où les gens ne se parlent pas et où ils ont le nez rivé sur leur téléphone intelligent. La musique, par sa force communicative, désamorce le repli sur soi et nous fait découvrir que le quotidien n’est pas si banal! En ouvrant nos oreilles, nous ouvrons également nos yeux à la beauté qui nous entoure. La musique vivante a aussi ce pouvoir, très fort, de nous plonger dans une communion avec l'autre.

Vous connaissez des héros du piano socialement engagés? À vos claviers, nous voulons les connaître aussi!

  

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.