Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Mundial 2015 à Montréal : que toutes les musiques se métissent!
Par
Ralph Boncy

Date de publication

18 nov. 2015

Ouvert au public du 17 au 20 novembre, Mundial Montréal est un vrai buffet garni. C'est l’occasion rêvée de faire des découvertes pour les assoiffés de ce qu’on appelait, au départ, « la sono mondiale ».

Il y en a pour tous les goûts : de l’ensemble acoustique Constantinople à la world 2.0 de Palenke Soultribe, de notre Révélation Samito au Franco-Brésilien Marcio Faraco – qui n’ont en commun que l’usage de la langue portugaise. Qui est Diyet, cette artiste du Yukon? Quel est le vrai non de ce Rocky Dawuni du Ghana qui nous rend visite pour la première fois?

En tout, 4 soirées et 34 prestations d’une demi-heure environ qui s’enchaînent rapidement. Parmi les spectateurs attentifs, on peut compter une bonne soixantaine de programmateurs de salle et d’événements culturels divers. Les délégués sont venus des quatre coins du monde pour échanger des cartes professionnelles et signer des contrats. Mais pour cette cinquième année, ce petit Womex fait au Québec dépasse même son équivalent français, le Babel Med, à peine plus vieux, en regard du nombre d’artistes au programme.

Il faut dire que les talents se sont rués sur l’occasion dès l’annonce des inscriptions. Mieux encore : la manifestation multiethnique par excellence – mais qui n’incluait quasiment que des artistes canadiens au départ – accueille maintenant des groupes et des artistes d’une douzaine de pays. Ils viennent d’horizons divers : Estonie, Chili, Suède ou Algérie, mais il faut considérer que même les formations d’ici sont parfois originaires du Proche-Orient, du Brésil, du Cameroun, du Mozambique ou encore de Tanzanie, comme la pétillante Alysha Brilla.

Le niveau, lui aussi, a monté d’un cran. Par exemple, Alex Cuba, le Latino de Vancouver qui ouvre le bal ce soir, est un vrai pro de la scène. Irrésistible sur les planches, le gars détient aussi deux prix Junos et trois Latin Grammys. Tout de suite après sa prestation au Lion d’Or pour le Mundial, il s’envole pour Vegas, où il tentera de remporter demain deux autres trophées, dont celui de meilleur auteur-compositeur.

Que les musiques se métissent et que le Mundial soit planétaire!

(À voir aussi trois nouvelles captations en vidéo des chansons de Samito)

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.