Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Pavarotti : redécouvrir le ténor à la voix d’or en quelques vidéos
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

31 août 2017

Genre

Il y a 10 ans, le 6 septembre 2007, Luciano Pavarotti s'en est allé rejoindre Verdi et Puccini.

Heureusement, il nous est toujours possible d'apprécier sa voix, ce véritable don de Dieu, dont un seul souffle suffit à faire frémir le corps jusqu'aux entrailles! En mémoire du célèbre ténor italien, nous vous proposons de voir – ou de revoir – quelques-unes de ses mémorables interprétations à l'opéra, ainsi que ses incursions dans le monde de la pop, avec notamment Céline Dion, James Brown et Mariah Carey.

À écouter également : l'hommage à Pavarotti à l'émission Place à l'opéra

Luciano Pavarotti
Hommage à Luciano Pavarotti - Place à l'opéra

Animation : Sylvia L'Écuyer

Audio

Souvenir de Sylvia L’Écuyer

Pour l’animatrice de Place à l’opéra, Luciano Pavarotti est inoubliable, et pas seulement à cause de sa voix. La toute première émission d’opéra de Sylvie L’Écuyer à notre antenne, qui s’appelait L’opéra du samedi, a eu lieu deux jours après le décès du ténor, le 6 septembre 2007. Évidemment, la feuille de route initiale s’est retrouvée à la poubelle! Sylvia a donc préparé une émission spéciale à sa mémoire, parsemée de témoignages d’artistes qui l’admiraient ou qui avaient eu l’occasion de travailler avec lui, par exemple Joseph Rouleau. « C’est l’une des rares personnalités du milieu lyrique que tout le monde connaissait », affirme l’animatrice. Il fallait donc créer un hommage à sa hauteur, qui, par ailleurs, allait inaugurer une série d’émissions sur cet art qui a nous a donné cette voix d’or.

Luciano Pavarotti : Prima la musica!

Rares sont les artistes lyriques à avoir porté leur art jusqu’aux variétés, allant jusqu’à jeter des ponts entre les deux planètes. L’explication en trois mots : prima la musica (la musique d’abord!). Bon, bien sûr, il y a le talent extraordinaire du chanteur de Modène, capable d’enchaîner neuf contre-ut avec une aisance déconcertante! Et, nous l’avons dit, sa voix était phénoménale, souple et ductile, dotée d'un timbre chaud comme le soleil de la Méditerranée. Or, pour Pavarotti, la musique transcendait la partition; en vérité, c’est qu’il la lisait très mal : « C’est vrai, je ne suis pas musicien. Je ne vais pas en profondeur. La partition est une chose, le chant en est une autre. Ce qu’il faut, c’est avoir la musique en tête et la chanter avec le corps. Autrement, ce n’est que du solfège chanté », disait-il dans l’édition du Figaro du 22 juillet 1997. C’est ainsi grâce, en partie, à cette maîtrise naturelle « du chant du corps » que Pavarotti serait devenu ce géant du bel canto italien que l’on connaît ainsi que l’une des plus grandes stars de l’opéra, ayant vendu à lui seul plus de 100 millions d’albums.

Puis, il y a le charisme. Ça, Pavarotti en avait à revendre! D’ailleurs, cela a sans doute contribué au succès des Trois ténors, une aventure hyper lucrative qui a rassemblé Plácido Domingo, José Carreras et Pavarotti pendant plus d’une décennie. Avec son bedon bien rond, ses éternels foulards Hermès et, surtout, son sourire éclatant couronné d’une barbe brune, Pavarotti était l’incarnation même du bon vivant, amoureux de la bonne bouffe, des arts et des plaisirs de la vie. Une image qui, avouons-le, frôlait parfois la caricature, mais celle-ci faisait aussi partie de son charme (si l’on fait fi de ses excès felliniens!).


Aussi fallait-il voir le colosse partager la scène avec des artistes pop, au grand dam de certains critiques qui l’accusaient de tomber dans le racolage! Mais Pavarotti n’en avait rien à cirer ; il faisait les choses à sa façon. Le corps immobile devant le micro, le mouchoir blanc à la main, il levait les yeux vers la foule qui l’acclamait, puis il tendait un regard approbateur vers les chanteurs populaires qui l’accompagnaient – parfois intimidés d’avoir à croiser la voix avec l’immense ténor. Cela a donné lieu à de beaux moments d’humanité, imparfaits, mais ô combien touchants! Voyez quelques-unes de ces prestations ci-dessous.

Vidéos : Pavarotti et la pop

Vous aimerez également : la webradio Opéra 

Opéra

La Traviata, Carmen, Don Giovanni, La Tosca, Otello, Rigoletto, Turandot, ...

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.