Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
L’opéra Prima Donna de Rufus Wainwright : enfin l’album!
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

19 oct. 2015

Genre

Bande-annonce pour la création de Prima Donna :

La passion de Wainwright

Ce que l’on entend dans Prima Donna, c’est d’abord l’histoire d’une chanteuse d’opéra québécoise blessée par un échec professionnel qui tente un retour sur scène. Sa rencontre avec un journaliste, juste avant le concert, stimulera un tsunami de souvenirs et d’émotions qui feront revivre des moments douloureux à la chanteuse. Mais Prima Donna, c’est avant tout l’hommage d’un grand artiste pop d’aujourd’hui à l’opéra romantique dans ce qu’il a de plus chaleureux et somptueux. Rufus Wainwright a clairement fait table rase de tout l’avant-gardisme musical des 75 dernières années. Sa musique rappelle celles de Puccini et de Massenet surtout, mais parfois aussi celle de Richard Strauss et à quelques occasions également de la musique de film à la Philip Glass.

La guerre des clans

Devant tant de somptuosité héritée d’une autre époque, il y a deux réactions possibles : soit on abhorre en criant à l’imposture stylistique, soit on adore en encensant l’authenticité des émotions véhiculées.

Ce qu’il faut noter, c’est à quel point les deux camps semblent aussi prévisibles l’un que l’autre.

Les spécialistes et habitués de l’art lyrique, pour la plupart, n’ont que mépris condescendant pour une œuvre qu’ils trouvent « passéiste ». Pourtant, on ne peut nier la très belle richesse d’écriture orchestrale et vocale de Rufus Wainwright. Le langage harmonique est certes bien connu, mais les entrelacs de mélodies et la magnificence des orchestrations ne peuvent absolument pas laisser quiconque indifférent, à moins qu’on soit un expert sans rival au « boudage de plaisir ». C’est beau à un point où on a parfois l’impression de se laisser envelopper, sourire aux lèvres, dans une moelleuse doudou sonore hyper réconfortante.

De l’autre côté, plusieurs critiques venus du monde de la musique pop et rock, pour la plupart profanes en termes d’art lyrique, ont salué la puissance des émotions véhiculées et surtout la palette musicale on ne peut plus intelligente de Wainwright. Pourtant, force est de reconnaître que ce qui rend la musique pop du Canadien intéressante, ce sont ses tournures harmoniques situées quelque part entre le jazz, le rock, la musique classique (oui!) et la grande chanson américaine des années 1930 et 1940. C’est de cette façon qu’il est moderne, Rufus.

Or, dans Prima Donna, on ne retrouve pas cette modernité enracinée dans la tradition, inhérente à l’art populaire de Wainwright. L’artiste semble avoir eu peur d’aller trop loin. Il en est donc resté à touiller ensemble les diverses recettes stylistiques de l’opéra romantique.

Conclusion

Comme vous le constatez, je me situe quelque part entre les deux opinions. Je ne bouderai pas mon plaisir, et vous invite à faire de même, car Prima Donna est un véritable festin pour les sens. Voici une musique qui fait du bien, et qui nous rassure un peu sur l’attrait de l’opéra dans la nouvelle génération. En effet, si un artiste pop aussi remarquable, et qui n’a absolument pas besoin de ce genre d’exercice pour s’offrir une crédibilité musicale, se passionne tellement pour cet art qu’il décide de s’y jeter avec autant d’évidente passion, cela nous révèle que cette forme d’art exerce encore un attrait indéniable, non?

Cela dit, je sais que Rufus Wainwright n’a pas utilisé tout son potentiel musical dans Prima Donna. Il a encore beaucoup à offrir au monde de l’opéra. S’il ose faire du « Rufus Wainwright », comme dans sa musique pop, la scène lyrique mondiale aura tout avantage à lui donner une autre chance.

 

Frédéric Cardin

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.