Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
JAGG : la relève assurée
Par
Ralph Boncy

Date de publication

14 avr. 2015

Genre

  

JAGG : quatre lettres, quatre chums. Même si l’on soupçonne le tromboniste québécois Gabriel Gagnon d’avoir falsifié volontairement l’orthographe du mot jazz pour y insérer ses initiales, la complicité de ses camarades, trois musiciens étudiant à McGill, est implicite… pour ne pas dire évidente.

Qui est JAGG, alors? Qu’est-ce que ça mange en hiver? Né d’une rencontre durant un cours à l’université, ce quartette de jazz moderne mise, au départ, sur une configuration quelque peu inusitée. Deux cuivres en avant, une section rythmique (basse et batterie) à l’arrière et, au milieu, aucun support harmonique. Le jazz selon GG et ses amis se veut toujours propice à l’aventure, à l’improvisation. Pas question de se laisser coincer dans un cadre quelconque. Le swing, en fin de compte, n’est présent que dans une seule pièce, Colette, un portrait amusé d’une spectatrice imaginaire.

À l’exception de Guillaume Pilote, un batteur inventif et visiblement passionné par son instrument, tous les membres du groupe participent à l’écriture de la musique qu’ils veulent sans modèle, sans emprunt et entièrement originale. Gagnon compose même une suite en quatre mouvements sur le thème des paysages canadiens (Eaux, Neiges, Forêt et Montagnes), le saxophoniste alto, Jules Payette, y va de son Vent d’automne, dans la même veine, et le dynamique bassiste Antoine Pelegrin qui apparaît par moments comme le principal soliste, signe aussi trois pièces, dont l’intrigante Long Boat et la très nocturne Wellington by Night.

Avec ce premier album et un nouveau concert, livrés à temps, le 19 mars, pour l’inauguration de Jazz en rafale 2015, c’est donc mission accomplie pour JAGG, qui a remporté le prix de la Relève Jazz en rafale prix décerné à l’unanimité l’année dernière. L’opus intitulé Mercure définit la démarche et l’identité du jeune groupe qui n’a pas froid aux yeux.

Dans le métier de la production musicale, ça s’appelle une carte de visite et ça vaut son pesant de sirop d’érable!

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.