Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
OSM éclaté : un voyage avec Philip Glass
Par
Mario F. Paquet

Date de publication

01 mars 2016

Genre

Ce concert n'est plus disponible.

Si la musique de Philip Glass est connue et appréciée d'un aussi large public, c'est que le compositeur a toujours cultivé plusieurs jardins dans un constant souci d'accessibilité. D'une part, il s'est bien sûr intéressé aux formes traditionnelles de la musique classique en composant des symphonies, des concertos, des opéras. Il a, d'autre part, multiplié les collaborations avec les milieux des arts visuels, de la danse, du théâtre et du cinéma sans oublier ses liens avec la musique pop à travers les Paul Simon, David Byrne, Suzanne Vega ou Laurie Anderson. (Consultez notre dossier portant sur la musique minimaliste.) 

Philip Glass a donné son premier spectacle dans la métropole à la fin des années'70 à l'invitation de Chantal Ponbriand, une figure marquante dans les domaines de la danse et de l'art contemporain à Montréal. Depuis, il y est revenu régulièrement. Le concert du 7 mars marquait ses débuts à l'OSM. Au cours de l'émission, vous entendrez Philip Glass dans des extraits de nos archives radiophoniques où il évoque la naissance du mouvement minimaliste dans les années '60 ainsi que l'influence que Ravi Shankar et la musique indienne ont eu sur lui. À 78 ans, il a senti le besoin de faire un retour sur sa vie, sur le chemin parcouru depuis 50 ans. Son autobiographie intitulée Words Without Music : A Memoir paraîtra le 31 mars. 

En terminant, savez-vous où Philip Glass passe une partie de l'été ? Depuis presque 45 ans, le père de la musique répétitive quitte son appartement new-yorkais et l'agitation de la grande ville  pour se ressourcer sur les rives du golfe Saint-Laurent au Cap Breton en Nouvelle-Écosse. Je me dis que dans sa musique, on retrouve sans doute un peu de ce lieu enchanteur.  

Au programme :

Le Concerto-fantaisie pour deux timbaliers et orchestre de Philip Glass (Andrei Malashenko et Hugues Tremblay, timbales) 

La Péri , poème dansé de Paul Dukas composée en 1911

Kiya Tabassian, Vers où l’oiseau migrera ? (extrait)  Première mondiale – Commande de l’OSM

La soprano Monika Jalili  interprète un classique de la chanson populaire iranienne des années '50 Jaan e Maryam (Ma bien-aimée Maryam) de Kambiz Mozhdehi (arr. Jamshied Sharifi), 

Enfin, Philip Glass interprète au piano  Mad Rush , une pièce écrite en l'honneur du Dalaï Lama 

Vous aimerez également :

La vidéo de Philip Glass qui joue Mad Rush

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.