Chargement en cours

avec
avec
En chargement...
Erreur de chargement.
Les chemins clairs-obscurs de Julie Blanche
Par
Ariane Cipriani

Date de publication

19 mars 2015

C’est un son très enveloppant et chaleureux, qu’elle nous dévoile avec ces 11 chansons exutoires, lentes et mélancoliques. Il y a de l’espace dans cet album texturé, qu’il fait bon écouter en solo et qui respire le calme des chemins de campagne, l’ondulation des rivages et la flemme des journées grises. 

L’auteur-compositeur Antoine Corriveau, son complice de musique et de vie, signe la majorité des pièces. On reconnaît sa plume parfois combattante, parfois résignée, et ses mélodies volontairement monocordes, comme un ressac, qui restent intéressantes dans la simplicité (en témoigne l’émouvante Les amours immobiles). Les rythmes séduisent, subtilement, comme le tempo amérindien dans Le fleuve au complet ou la grosse caisse battante dans La maison d’hier

On découvre donc Julie Blanche avec des textes écrits sur mesure pour elle, au je et selon ses directives. Elle a un joli voile dans la voix et un chant qui rappelle Marie-Pierre Arthur et  s’approprie totalement ces propos quelque peu fatalistes, comme « Tu seras toujours plus fort que moi, je t’haïs et je t’aime en même temps » du premier extrait, Deux visages.

Pour un premier album, elle s’est franchement bien entourée, la Blanche : Mathieu Charbonneau de Timber Timbre s’occupe avec brio de la réalisation, Stéphane Lafleur signe la très belle complainte La vie facile, qui clôt l’album. Le mixage, lui, est assumé par Mark Lawson, qui a collaboré avec Arcade Fire, entre autres. Malgré le poids des mots, ce n’est pas un disque lourd, plutôt une belle douceur à l’oreille et au cœur. 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.