Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Les héros du piano au cinéma selon Michel Coulombe
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

27 janv. 2015

Genre

La liste est longue. Pour y voir plus clair, j’ai demandé à Michel Coulombe, coauteur du Dictionnaire du cinéma québécois et chroniqueur cinéma à l’émission Samedi et rien d’autre, sur ICI Radio-Canada Première, de nous présenter ses pianistes du cinéma préférés, ceux qu’il faut avoir vus (et entendus) au moins une fois dans sa vie.

Défi Héros du piano : Et le grand gagnant est...

Héros du piano au temps du muet

Cela ne fait aucun doute : le piano un thème fort du septième art. Il y a plusieurs raisons à cela, la plus évidente étant que le piano et le cinéma sont intimement liés depuis l’époque du muet. « De nombreux pianistes ont accompagné les films au temps du muet », confirme Michel Coulombe. « Cette présence d'un pianiste dans la salle me rappelle un film québécois, Les portes tournantes (1988), signé Francis Mankiewicz, d'après un roman de Jacques Savoie. Monique Spaziani est au piano, dans le rôle de Céleste Beaumont. »

Les portes tournantes sur le site Éléphant – mémoire du cinéma québécois.

Court-métrage inspiré du film : 

 


Héros nationaux du piano

Évidemment, on ne pouvait pas passer à côté d’André Mathieu. « Il me revient la découverte d'un virtuose oublié, dans un documentaire de Jean-Claude Labrecque, André Mathieu, musicien (1993). On a ensuite consacré un long métrage de fiction au musicien oublié, L’enfant prodige », rappelle le chroniqueur.

Bande-annonce : L’enfant prodige de Luc Dionne (2010)

 


Il ne faut pas non plus oublier le célèbre pianiste, compositeur et communicateur canadien Glenn Gould. Michel Coulombe nous suggère de voir 32 films brefs sur Glenn Gould (1993), un portrait en forme de mosaïque signé François Girard :

 


Héros du piano en temps de guerre

« J'ai en tête Wladyslaw Szpilman, porté à l'écran par Roman Polanski dans Le pianiste (2002). Un film prenant. Ce musicien avait raconté comment il avait survécu au ghetto de Varsovie dans un livre tout simplement bouleversant », explique Michel Coulombe.

L'une des scènes les plus mémorables : Szpilman interprète la Ballade no 1 en sol mineur, opus 23, de Chopin, à la demande d’un soldat nazi.

 

 

« Et puis, ajoute Michel Coulombe, comment oublier le pianiste de Casablanca (1942), et Ingrid Bergman, qui lui dit « Play it, Sam. Play As time goes by. » Un moment fort de Casablanca.  » Eh bien, la voici :

 

 

Héros du piano… en amour

Parfois, le piano peut être un merveilleux entremetteur. C’est le cas de Once (2006), dont Michel Coulombe dit : « Une rencontre entre deux musiciens, à Dublin, lui, guitariste, elle, pianiste, qui partagent leur passion dans un magasin d'instruments de musique. Ça donne des chansons comme Falling slowly. Pure émotion, qui a d'ailleurs inspiré un musical. »

Pour vous, Michel Coulombe, Falling slowly : 

 


Héros du piano… tout court!

« Et encore, cette présence d'un pianiste, un vrai, Alexandre Tharaud, auprès de celle qui lui a enseigné la musique et qui va mourir dans Amour (2012). À peine ai-je vu le film que j'ai voulu l'entendre en concert », affirme le spécialiste du cinéma.

 



Avant de passer au club vidéo, voyez les 10 finalistes du défi Héros du piano!

 

 

 

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.