Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Couleurs d’Haïti, hommage à Cabu, souvenirs de Thelonious Monk et de Vernon Duke…
Par
Stanley Péan

Date de publication

13 janv. 2015

Il y a cinq ans jour pour jour, je m’apprêtais à m’envoler vers Port-au-Prince pour prendre part au festival littéraire Étonnants voyageurs qui devait s’y tenir. Tout le monde connaît les tristes circonstances de ce jour-là : un séisme d’une magnitude de 7,3 a ravagé la capitale haïtienne, faisant plus de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1 200 000 sans-abri. Histoire de faire à nouveau profession de foi en un avenir meilleur pour les habitants de cette terre en reconstruction, nous écouterons ce soir des chansons et des musiques qui rendent hommage à la vitalité de la culture haïtienne, avec Émeline Michel, Jean-François Groulx, Jowee Omicil, Harold Faustin, Charles Mingus et bien d’autres.

La communauté internationale est encore ébranlée par l’attentat perpétré la semaine dernière à Paris contre la rédaction du magazine Charlie Hebdo qui a fait 12 victimes. Parmi celles-ci, il y a le bédéiste Cabu, avec qui j’avais eu la chance de fraterniser il y a quelques années lors d’un souper chez un ami commun. On se souviendra que ce mélomane au goût sûr a dirigé pendant longtemps une collection de CD consacrée aux légendes du jazz. Pour saluer ce géant, d’une finesse et d’une générosité remarquable, je vous présenterai mardi une émission entièrement consacrée à ses choix dans l’histoire du jazz.

Depuis un moment déjà, j’avais le goût de vous faire découvrir la chanteuse autrichienne Simone Kopmajer, méconnue de ce côté-ci de l’Atlantique, dont j’ai abondamment écouté les albums ces derniers temps. Mercredi, je vous propose un florilège d’extraits de sa discographie, ponctué de plages enregistrées par quelques-uns de ses illustres collaborateurs : le contrebassiste George Mraz, le pianiste John Di Martino, les saxophonistes Eric Alexander et Houston Person.

 

À notre survol de l’actualité jeudi, outre mes suggestions habituelles de concerts à ne pas manquer dans les prochains jours, j’aurai le plaisir d’accueillir comme chroniqueuse invitée la chanteuse Aurélia O’Leary, qui nous livrera ses impressions sur Double life (Catwalk), le plus récent disque du guitariste Tomas Sauter. De plus, je vous présenterai le nouvel album du trio Évidence, formé du saxophoniste Jean Derome, du bassiste Pierre Cartier et du batteur Pierre Tanguay : Monk work (Ambiances Magnétiques), une nouvelle virée chez Thelonious Monk.

Enfin, vendredi, pendant que je serai en train de prendre possession de ma chambre d’hôtel à Port-au-Prince, vous pourrez syntoniser l’émission enregistrée à l’avance et consacrée à la musique de l’auteur-compositeur américain d’origine russe Vernon Duke, décédé le 16 janvier 1969 à 65 ans. Ce grand ami de George Gershwin nous a laissé d’inoubliables standards (April in Paris, Autumn in New York, I can’t get started, etc.) et de nombreuses chansons tout aussi belles mais moins connues, dont je vous proposerai de merveilleuses interprétations par Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Grant Stewart, Dawn Upshaw et j’en passe.

 

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.