Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Le phénomène Jonas Kaufmann : gros plan sur les fans du chanteur d'opéra
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

05 déc. 2014

Genre

Écoutez gratuitement Jonas Kaufmann chanter dans l’opéra Manon Lescaut de Puccini, jusqu’au 23 décembre

Jonas Kaufmann : naissance d’une notoriété

Le succès triomphal de Jonas Kaufmann dans La traviata de Verdi, présenté en 2006 au Met de New York, a été l’un des moments marquants qui a fait exploser la notoriété du chanteur. Les enregistrements se sont multipliés et ont connu du succès, et le fan-club s’est grandement élargi. Près de 90 000 personnes, en majorité des femmes, sont abonnés à sa page facebook principale. Il existe toutefois plusieurs sous-groupes, dont un très privé et accessible uniquement sur invitation. On ne retrouve pas ce genre de passion aussi organisée et à une si grande échelle pour les autres chanteurs d’opéra très populaires du moment (Anna Netrebko, Roberto Alagna, Rolando Villazon, etc.).

Jonas Kaufmann et Angela Gheorghiu dans La traviata de Verdi, au MET de New York en 2006 :

 

Les admirateurs et admiratrices de Jonas Kaufmann remplissent les salles dans lesquelles il joue, à tel point que certains commentateurs critiquent qu’on ne s’intéresse pratiquement pas à l’œuvre jouée, mais uniquement aux entrées sur scène du chanteur! Et puis, il y a les groupies, comme pour les vedettes rock. Kaufmann révélait dans une entrevue :

 

Certaines personnes m'ont proposé des choses très folles, façon chanteur pop. Pas jusqu'à vouloir un enfant avec moi, mais pas loin.

Jonas Kaufmann

 

Rencontre avec une vraie de vraie adepte

J’ai récemment rencontré Micheline Paquette, une admiratrice montréalaise sérieuse de longue date (pas du genre groupie rassurez-vous!) du beau ténor héroïque et ténébreux.

Vous rappelez-vous de la première fois où vous avez entendu chanter Jonas Kaufmann?

« Oui, c’était en 2003. Il chantait sur l’enregistrement de L’échelle de Jacob d’Arnold Schoenberg, avec Kent Nagano qui dirigeait un orchestre berlinois. Je me suis intéressée à sa carrière depuis, et je n’ai jamais arrêté. »

Qu’est-ce qui vous fascine chez lui?

« C’est son talent, bien entendu, mais surtout sa constance et la rigueur dont il fait preuve dans chacune de ses interprétations. Il n’a jamais de contre-performance. Il fait tout à la perfection : son phrasé analytique, sa palette dynamique, ses colorations, ses modes d’attaque, ses accentuations, tout. Il offre uniquement de l’excellence. »

Vous avez donné des conférences à son sujet. Comment cela est-il arrivé?

« J’étais une fidèle du Café d’art vocal à Montréal et de la série Opéramania de l’Université de Montréal. Je blaguais parfois sur le fait que je pourrais parler des heures de cet artiste. On m’a prise au mot! J’ai donc donné une conférence cet automne sur ce chanteur, au Café d’art vocal, et il a fallu en ajouter une deuxième tellement la première a été fréquentée! Des gens de Boston m’ont demandé d’en faire une également. Ouf! »

Vous avez beaucoup de documents sur lui?

« Si c’est enregistré ou publié, je l’ai! »

Vous avez même des documents obtenus, disons, « en dessous de la table »?

« Des documents pirates, oui. Moi, je dis plutôt qu’ils sont non officiels pour l’instant, mais à la minute où ils sont mis en vente, je les achète! »

Vous faites partie d’un groupe de discussion privé sur Jonas Kaufmann. Êtes-vous nombreux?

« 129. Nous ne discutons que de ses interprétations musicales, et nous échangeons des documents non officiels, comme des photos prises en coulisse, des enregistrements de répétitions générales, etc. Mais pas de potins. Ce n’est pas ce genre de discussion. »

Ce n’est donc pas à cet endroit que vous parlerez de certaines rumeurs qui placent Jonas Kaufmann en couple avec… Madonna!

« Ce n’est pas sérieux. Du vulgaire commérage. Nos sources nous parlent d’une autre femme dans sa vie (il s’est récemment séparé, voilà pourquoi tout ce raffut), mais nous n’en parlons pas. Ce sera à lui de révéler la chose quand il le voudra. C’est une question de respect. C’est dans cet esprit que nous fonctionnons. »

Donc, si quelqu’un de passionné par ce chanteur a envie d’en parler avec des gens sérieux et aussi passionnés que lui, il pourrait s’abonner à la page Facebook officielle et, de là, vous contacter?

« Oui, bien sûr, mais il faut d’abord démontrer son sérieux en participant aux discussions ouvertes. Par la suite, et sur demande, c’est possible. »

Votre plus grand rêve?

« Être assez riche pour le suivre partout, et voir tous ses concerts! Certains admirateurs le font. »

 

Frédéric Cardin

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.