Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
200e anniversaire de naissance de l'inventeur Adolphe Sax
Par
Ariane Cipriani

Date de publication

30 oct. 2014

Genre

 

Génie non conformiste, Adolphe Sax dépose pas moins de 33 brevets d’invention au cours de sa vie (clarinette basse, saxophone, tuba wagnérien). Si son saxophone se trouve un écrin formidable dans le jazz, ne sous-estimons pas son importance en musique classique. On le remarque moins, ce fabuleux instrument soliste et d’orchestre, mais son timbre clair et rond fait le bonheur de nombreux compositeurs. Et, comme pour le violon, il a cette qualité spécifique d'être un instrument complet, une famille pouvant former un quatuor. Un merveilleux instrument de musique de chambre, le saxophone.

Mais revenons au génie et à son invention. Dès son apparition en Europe, le « cousin de la clarinette » se trouve des appuis de taille, entre autres, avec Berlioz, Bizet et Rossini. En France, malgré les critiques, l’instrument est vite intégré à l’orchestre. Adolphe Sax a aussi la faveur de la royauté, en particulier celle du roi Louis-Philippe et de Napoléon III, ce dernier le nommant directeur de sa musique particulière en 1845.

Berlioz et le sax
Les chroniques du compositeur Hector Berlioz dans le réputé Journal des débats (1789-1944), auquel collaborent aussi Honoré de Balzac et Victor Hugo, font l’éloge de cet instrument nouveau, de la qualité de son timbre et de ses intensités variables. Berlioz se lie d’amitié avec Adolphe Sax et déclare que les compositeurs de l’avenir lui seront redevables. Berlioz fait entendre publiquement le saxophone pour la première fois à la salle Herz à Paris le 3 février 1844, avec son œuvre Le carnaval romain. Un des joueurs de saxophone est d’ailleurs… Adolphe Sax!

Jamais en vogue, sans être démodé non plus, le saxophone se fait discret, mais constant. Au tournant du 20e siècle, Claude Debussy et Vincent d’Indy l’affectionnent. Puis, l’arrivée de compositeurs tels que Berio, Boulez et Prokofiev lui redonne ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, avec des compositeurs audacieux comme le minimaliste Steve Reich et l’influent Philip Glass, le saxophone étonne encore.

Les instrumentistes

L’apport de Marcel Mule (1901-2001) est inestimable. Le virtuose fait de nombreuses adaptations de grands compositeurs. Il fonde en 1928 son fameux Quatuor de saxophone de la garde républicaine. C’est Marcel Mule qui joue pour la première fois le Boléro de Ravel, sous la direction du compositeur lui-même en 1928 à l'Opéra de Paris.

Reconnu indéniablement comme le précurseur du saxophone classique, Marcel Mule est aussi le premier à intégrer le vibrato, forme d’expression jusqu’ici réservée au jazz et à la variété. Chaque décennie voit éclore de nouveaux virtuoses, comme Sigur Rascher et Jean-Marie Londeix. Aujourd’hui, John Harle figure parmi les prodiges de l’instrument.

 

Le saxophone est bien vivant ici aussi, avec des instrumentistes passionnés comme Isabelle Lapierre et Abe Kestenberg, le Quatuor Nelligan ou le Quatuor Quasar, qui célèbrent tous deux leur 20e anniversaire cette année.     

Liste des œuvres classiques intégrant le saxophone :

Debussy : Rapsodie pour orchestre et saxophone (1903)
Vincent d’Indy : Choral varié, op. 55 (1903)
Moussorgski : Le Vieux Chateau (1922)
Milhaud : La Création du monde (1923)
Ravel : Boléro (1928)
Manuel Rosenthal : Saxophone marmalade (1929)
Projkofiev : Lieutenant Kijé (1934)
Darius Milhaud : Scaramouche (1937 )
Arthur Honegger : Jeanne d’Arc au bûcher (1938 )
Benjamin Britten : Six métamorphoses (1951)
Steve Reich : Reed phase (1966)
Philipp Glass : Einstein on the beach (1976)

 



 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.