Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Les mille et une nuits de l'Orchestre symphonique de Toronto
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

26 sept. 2014

Genre

Le Prince Kalender" extrait de Scheherazade (Rimski-Korsakov)
Le Prince Kalender" extrait de Scheherazade (Rimski-Korsakov)

pièce

Audio

 

L’orchestre de Toronto, sous la direction de Peter Oundjian, réalise de bien jolies choses dans cette partition éclatante et miroitante, véritable feu d’artifice pour les oreilles. Les solistes de l’orchestre (grandement sollicités) naviguent aisément sur cette mer orientalisante en évitant les écueils de la rigidité rythmique, en particulier le violoniste Jonathan Crow. Il n’y a rien de carré dans leurs interprétations. Je dirais même que, en ce qui a trait à la cadence, ils poussent plus loin que d’ordinaire la licence qui leur est offerte, et cela est à mon avis un très bon point.

 

"Le Jeune Prince et la jeune Princesse" extrait de Scheherazade (Rimski-Korsakov)
"Le Jeune Prince et la jeune Princesse" extrait de Scheherazade (Rimski-Korsakov)

pièce

Audio

 

L’orchestre sonne aussi très bien et projette une belle puissance sonore. Mais, malgré ces solides avantages, il manque au résultat final la magie inhérente à cette œuvre magnifique entre toutes. Cette musique doit absolument nous transporter sur les ailes d’un oiseau (ou sur un tapis volant!) survolant des contrées exotiques.

 

Le ballet Schéhérazade, créé par Michel Fokine en 1910 sur la musique de Rimski-Korsakov, qui mettait en vedette le fameux Nijinski. Ici dans une version moderne et filmée en 2002 :

 


On doit sentir le frisson et l’exaltation jusque dans nos tripes, comme un enfant voyant Star Wars ou Le Seigneur des Anneaux pour la première fois sur grand écran. C’est d’ailleurs ce que Schéhérazade devait être pour les auditeurs de la fin du 19e siècle : l’équivalent d’une superproduction hollywoodienne, dans tout ce que cela peut avoir de positif.

Mais la présente lecture, aussi bien jouée soit-elle, ne contient pas cette dose de fantastique et de merveilleux.

Si vous voulez écouter une version vraiment ensorcelante, je vous suggère celle enregistrée par Valery Gergiev et l’Orchestre du Kirov sur Philips.

 

Frédéric Cardin

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.