Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Yannick Nézet-Séguin et la musique d’Anton Bruckner : un mariage de passions
Par
Frédéric Cardin

Date de publication

26 sept. 2014

Genre

Bruckner : Symphonie no.3 en ré mineur "Wagner" , 1er mvt
Bruckner : Symphonie no.3 en ré mineur "Wagner" , 1er mvt

chanson

Audio

 

Il y a quelque chose d’entièrement naturel, et même d’inévitable, dans la relation d’amour entre Yannick Nézet-Séguin et la musique d’Anton Bruckner. Une démesure de la passion, encadrée par une vive intelligence du propos et une accessibilité infaillible pour le grand public. Si la musique de Bruckner était une entité géologique, elle serait un ensemble de plaques tectoniques monumentales qui ne demandent qu’à se heurter violemment dans un fatras de bruits apocalyptiques.

Démesure et sobriété

Le chef d’orchestre devient donc le maître (le maestro!) du jeu, une sorte de démiurge qui va guider ces masses magnifiques et colossales, dans une chorégraphie bien équilibrée entre les cuivres, les cordes, les bois et les percussions. Au final, l’auditeur a l’impression d’écouter une musique de la démesure, qui se fait néanmoins enveloppante de beauté et de puissance. Qui plus est, toute la trame narrative est constamment ponctuée d’épisodes pleins de tendresse et de minutie, magnifiquement humains dans leur sobriété.

Déficit d’intensité

L’Orchestre métropolitain est superbe, et Yannick Nézet-Séguin en a fait un instrument agile et malléable selon sa volonté. Cela dit, on a l’impression que cette troisième de Bruckner n’a pas tout à fait la même ardeur ni le même frémissement de sensations que les symphonies brucknériennes enregistrées précédemment par le jeune chef (les nos 4, 6, 7, 8 et 9, rappelons-le).

C’est peut-être à cause de la prise de son, qui aurait pu être plus incisive de façon à mieux dégager les lignes de contrepoint ici et là. Ça peut paraître une critique pointilleuse, mais cela nous rappelle tout de même qu’il fallait être à la Maison symphonique en juin 2014, lors de l’enregistrement en concert de cette grande œuvre. C’était mémorable.

 

Yannick Nézet-Séguin est à la une mondiale de la musique! Le chef a reçu récemment le titre de compagnon de l’Ordre du Canada en plus d’avoir été intronisé… au Petit Robert 2015!

 

 

Frédéric Cardin

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.