Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Adieu Christopher Hogwood
Par
Frédéric Trudel

Date de publication

26 sept. 2014

Genre

Pour les mélomanes du monde entier, son nom est indissociable de l’Academy of Ancient Music, l’ensemble qu’il fonda en 1973 et qui allait rapidement devenir une référence dans le mouvement baroque, des années 1970 à nos jours. À la suite de Gustav Leonhardt et de Nikolaus Harnoncourt et à l’instar de John Eliot Gardiner et de Frans Brüggen, Christopher Hogwood prendra place parmi les grands défenseurs des interprétations sur instruments anciens et lancera une véritable petite bombe dans le milieu un peu sclérosé des orchestres traditionnels.

Parmi les quelque 200 disques qu’il a enregistrés avec son ensemble, on se souviendra notamment de ses incontournables gravures du Stabat mater de Pergolèse et du Messie de Haendel, avec la soprano Emma Kirkby et le haute-contre James Bowman, ainsi que de ses concertos pour violon de Bach, avec Jaap Schröder, et de la première intégrale sur instruments anciens des symphonies de Mozart.

Depuis 2006, Christopher Hogwood avait délaissé ses fonctions de directeur à l’Academy of Ancient Music et menait une carrière de chef invité. Il devait donner une série de concerts à la tête de l’ensemble Les Violons du Roy, à Québec et à Montréal, en février prochain. On gardera de lui le souvenir d'une homme généreux, d'une grande culture et d'une grande intégrité. (photo: Marco Borggreve)

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.