Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Ute Lemper : la passion selon Neruda
Par
Ralph Boncy

Date de publication

06 oct. 2014

On parle bien de passion amoureuse ici. D’une passion de vivre aussi. Les deux s'allument quand Neruda cause de sentiments. L’immense écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez (lui aussi, prix Nobel de littérature) proclamait que son aîné Neruda était « le plus grand poète du 20e siècle, toutes langues confondues ».

Pour le prouver, une grande voix allemande va puiser dans 20 poèmes d’amour et une chanson désespérée, un recueil publié chez Gallimard. Non seulement elle s’exprime en espagnol sans effort mais elle se révèle aussi à l’aise en anglais et même en français, s’abandonnant dans ces chants d’essence latine comme une vraie passionaria.

Ute, où t’es?

Femme de caractère, cantatrice plutôt fantasque, Lemper a tenu de grands rôles dans des comédies musicales populaires comme  Cats, Cabaret et Chicago dans sa version londonienne. Gagnante du grand prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1992, elle a fait partie de la distribution de The wall lorsque Pink Floyd vint à Berlin pour célébrer la chute du mur. Ayant fait de la pop, elle est pourtant encore plus dans son univers avec la grande chanson : celle de Brel, Piaf, Kurt Weil et Ferré.

Sauf que cette fois, tous les textes originaux sont signés du vénété Pablo. Pas Neruda le militant, l'homme politique, mais l’amoureux fou de Matilde Urrutia. Dans les avions, à la maison, la nuit, Ute a passé toute une année à lire et à relire cette belle poésie sud-américaine et universelle. Elle qui n’avait jamais composé de musique avant, s’est alors mise à créer des mélodies sur cette prose sentimentale en prenant bien soin d’en respecter le phrasé pour la mémoriser.

L’album Forever contient finalement 12 chansons dont l’harmonisation et les arrangements sont du bandonéoniste argentin Marcelo Misinman. L’enregistrement s’est fait a New York, où réside la musicienne.

Rappelons que Neruda avait étudié la langue et la littérature française à Santiago du Chili dans les années 1920. L’auteur de J’explique certaines choses et J’avoue que j’ai vécu a été incarné par le débonnaire Philippe Noiret dans Le facteur, le film de Michael Radford qui relate l'exil forcé du poète en Italie.

Et on a l’impression que l’acteur, tout comme son double, apprécierait énormément ce disque-là.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.