Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Jean-Philippe Rameau : les suggestions de vos animateurs
Par
Frédéric Trudel

Date de publication

17 sept. 2014

Genre

Françoise Davoine propose le CD Rameau d'Alexandre Tharaud sous étiquette Harmonia Mundi, parce que, dit-elle, « inspiré par la pianiste Marcelle Meyer qu'il avait découverte à son adolescence, il est le premier depuis des décennies à avoir osé enregistrer la musique de Rameau sur un piano moderne! Et surtout, parce que c'est un enregistrement magnifique! » Prenez connaissance du billet de Françoise, Alexandre Tharaud : Rameau au piano. 

Mario Paquet suggère quant à lui le disque Rameau : Une symphonie imaginaire  de Marc Minkowski et des Musiciens du Louvre, sous étiquette Archiv. Mario rappelle que « Rameau n’a pas composé de symphonies, mais à l’écoute de ce disque, on se dit que Rameau est peut-être le plus grand symphoniste du 18e siècle. La richesse de ses textures orchestrales anticipe la musique de Berlioz qui disait d’ailleurs de Rameau qu’il était le premier musicien français qui mérite le nom de maître. »

Bien que Sylvia L’Écuyer affectionne particulièrement le DVD de la fameuse production des Indes galantes par William Christie et Les Arts florissants, elle penche également du côté de la lecture. Elle a lu récemment  Le neveu de Rameau de Denis Diderot. « J’ai toujours voulu lire ce livre, dit-elle. C’est une suggestion que je trouve fort intéressante pour un autre regard sur la philosophie de l'époque. »

Michel Keable, de son côté s’est délecté de l’ouvrage Jean-Philippe Rameau de Christophe Rousset, aux éditions Actes Sud. « Le claveciniste et chef d'orchestre Christophe Rousset signe ici le court portrait d'un homme qu'il aime profondément et qu'il vénère, explique Michel. L'auteur propose une intéressante incursion dans son œuvre, mais tente aussi de percer le mystère de l'homme, en dépoussiérant ses attributs de personnage sec et acariâtre. Un Rameau réhabilité, en quelque sorte! » 

François Dompierre, en improvisateur qu’il est, se passionne pour la figure du Rameau organiste. Il croit que Rameau dut certainement s'adonner aussi à cet art de l’improvisation puisque malgré ses nombreux emplois d'organiste, il semble n'avoir jamais composé pour l'orgue, au grand dam des amoureux de cet instrument. De tout temps, des organistes ont donc tenté d'imaginer ou de recréer une manière « ramiste » de faire sonner l'instrument à tuyaux. Dans un petit documentaire réalisé par la maison d'édition musicale Le chant du monde, l'organiste Yves Rechsteiner nous parle ici de ses réalisations dans ce domaine : 

Le pianiste et animateur Alain Lefèvre aime la musique de Jean-Philippe Rameau et demande régulièrement à son réalisateur Marc-André Doran d’en programmer à son émission, d'abord par goût et par envie, en dehors de toute date de commémoration. Alain recommande avec empressement les Grands Motets de Jean-Philippe Rameau dans l'enregistrement réalisé en 1983 par Philippe Herreweghe. « Cette musique, dit-il, fait le lien entre la grandeur des pages de Lully et de Delalande (écrites pour Louis XIV) et la musique plus « moderne » de Vivaldi ou même des premiers classiques (comme Haydn). Des chefs-d'œuvre de la musique baroque servis avec humilité et recueillement par un jeune Philippe Herreweghe qui commence alors sa carrière notamment en préparant les chœurs pour les enregistrements de cantates de Bach de Gustav Leonhardt. »

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.